North stream, South steam, Nabucco, pour l'Allemagne trois gazoducs ne sont pas de trop

Au lendemain de l'accord paraphé à Ankara pour la construction du gazoduc Nabucco, l'Europe se retrouve avec trois pipe line pour l'importation du gaz. North stream arrivera au nord de l'Allemagne et South-stream au nord de l'italie. L'un et l'autre sont liés à la Russie, à Gazprom'. Nabucco est censé au contraire être une alternative à la dépendance de l'Europe vis à vis du gaz russe.
Le gazoduc promu par l'Union européenne sera construit sur plus de 3000 kilomètres par l'Autriche, la Hongrie, la Turquie, la Bulgarie, la Roumanie. Un concurrent qui semble laisser Moscou de marbre. La Russie alimente déjà la Turquie, pilier de Nabucco, via le gazoduc Blue-stream. Tayeb Erdogan le premier ministre turc a signé récemment avec Wladimir Poutine, à Sotchi, un accord renforçant le trafic de ce pipe-line sous la mer noire, promu par Gazprom' et Eni (Italie). Les deux opérateurs de South-stream!
La Russie pourrait par ailleurs contribuer finalement à l'approvisionnement du pipe-line Nabucco promu par l'Union européenne. Tayeb Erdogan a invité Moscou -et Téhéran- à rejoindre les pays fournisseurs du futur pipe-line, concurrent des deux gazoducs russes. L'Iran, qui possède les réserves les plus importantes de gaz avec la Russie (et le Qatar), reprend de son côté les arguments de Moscou selon lesquels le futur gazoduc promu par Bruxelles et l'Autriche ne pourra pas être alimenté seulement par les Irakiens, l'Azerbaïdjan, le Türkmenistan...et ne pourra donc faire l'impasse sur le gaz russe et iranien.
Nabucco, ne troublera pas les liens croissants entre Berlin et Moscou pour l'approvisionnement en gaz naturel de l'Allemagne.
A l'horizon 2020, le gaz va prendre la seconde place derrière le pétrole dans « l'Energiemix », la palette de ressources énergétiques qui garantit l'approvisionnement allemand. Il détrônera le charbon dont le rôle sera significativement réduit -à l'exception de la houille extraite en Allemagne. Le gaz jouera le rôle de pont entre les énergies fossiles d'aujourd' hui et les énergies alternatives de demain, jusqu'en 2040
Il n'y aura donc pas un gazoduc de trop. Tous les trois répondent à des intérêts politiques particuliers. L'ex chancelier Schröder, président du conseil d'administration de North stream, promeut la construction du gazoduc qui reliera directement les deux pays par la Baltique. Tandis que son ex ministre des affaires étrangères, Joschka Fischer, vient de mettre ses talents diplomatiques au service de la construction de Nabucco.
North stream est certes le pipe line ou les intérêts russes et allemands sont les plus liés. Il «correspond à nos besoins », souligne Lothar de Maizières (CDU). Premier ministre de l'ex-RDA au lendemain de la chute du mur, il préside aujourd'hui le «dialogue de Petersbourg» qui relie en permanence les cadres de l'économie russe et allemande et vient de se réunir à Münich, où la Russie et l'Allemagne ont décidé de créer une agence de l'énergie commune.
Selon les pronostics européens auxquels Gazprom' et Northstream se réfèrent, la demande en gaz des 25 pays de l'UE va croître de 543, à 629 milliards de m3 par an à l'horizon 2025. La part des importations dans ce volume s'élèvera de 58 à 81%, de 314 milliards de m3 à 509. A l'inverse, les ressources fournies par les gisements de l'Union européenne vont se réduire de 49% à 15%. Les réserves s'épuisent.
Alexander Medwedew, vice président de Gazprom', souligne que North Stream fournira dans ce cadre « 25% seulement de l'accroissement de la demande de gaz d'importation de l'Europe d'ici 2025 ». les 55 milliards de m3 qui rempliront le pipe line qui reposera au fond de la mer Baltique sont ainsi déjà vendus pour 2011, l'année supposée de sa mise en service. Ce qui représente seulement 25% de la demande. Cela laisse de la marge pour les gazoducs « concurrents », North-Stream, Nabucco, et South-stream.
North-stream ne viserait pas non plus à remplacer les livraisons de gaz qui transitent par l'Ukraine. Basf et Eon, les deux principaux groupes énergétiques allemands actionnaires de North-stream -avec GDF-Suez et le hollandais Gasunie-, s'approvisionnent déjà via l'Ukraine ou transitent 140 milliards de mètres cubes par an de gaz russe: «Cela ne les intéresserait nullement d’investir des milliards supplémentaires dans le projet North- Stream afin d’obtenir la même quantité de gaz par un autre biais. Ce qu’ils souhaitent, c’est du gaz supplémentaire», souligne Sebastien Sass porte parole de North-Stream.
Le groupe Siemens est par ailleurs intéressé au premier chef par la construction du gazoduc. Le puissant konzern de Münich fournit notamment les turbines indispensables aux réseaux de gaz et travaille étroitement jusqu'en Russie avec Gazprom'.
La fiabilité du partenaire russe va de soi pour les industriels allemands. Reiner Zwitserloot, président de Basf/Wintershall, souligne que: « la Russie livre du gaz terrestre à l'Allemagne depuis 35 ans et a toujours tenu ses engagements. Il n'y a donc aucune raison pour nous de mettre en doute la confiance que nous lui accordons. »
Selon Andreas Schockenhoff (CDU), responsable pour le gouvernement Merkel des relations avec Moscou, il ne s'agit pas sur le fond d'une question de confiance entre l'Allemagne et la Russie, « mais d'un problème de dépendance réciproque Les ressources financières de la Russie sont liées à ses livraisons de gaz en direction de l'Union européenne, et elle est dépendante de la technologie, du know-how européen pour leur exploitation. » L'industrie allemande les lui fournit.
Sur le plan énergétique c'est un couple russo- allemand qui se met en place. Le couple franco-allemand en ce domaine a fini par un divorce, symbolisé par la rupture de Siemens avec Areva pour rejoindre -si les préambules sont menés à bien- le russe Rosatom.

Trackbacks

Aucun trackback.

Pour faire un tracback sur ce billet : http://www.michel-verrier.com/BerlinBlog/tb.php?id=110

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Si votre navigateur est compatible, vous pouvez vous aider de la barre d'outils placée au-dessus de la zone de saisie pour enrichir vos commentaires.

michel-verrier.com
prix franco-allemand du journalisme 2011, catégorie internet.

Spectacles, musiques, loisirs à Berlin

Tout ce qu'il faut savoir dans:

*Tip Berlin
*Zitty on line



Bloc Note


Histoires
en photos

Le pont Admiral, "Admiralbrücke", à Berlin Kreuzberg, le pied pour les piétons, les fleinards, la musique, les rencontres

Une super 2 cv découverte à Hambourg -la DS 19 a aussi ses adeptes, et la Renault R4 fut également une voiture-culte en 68 face à la Coccinelle, raconte die Zeit

L'ours, symbole de Berlin, vu par les sculpteurs de la planète, exposition sur les trottoirs de la ville

Einstein, un ours du souvenir, "on ne peut pas faire la paix par la force mais par la négociation".

Campagne électorale à Berlin Kreuzberg,
décolleté de Vera Lengsfeld (CDU) avec Angela: "nous avons plus à vous offrir"

Cliché moins connu: Halina Wawziniak, "die Linke", réplique qu"elle a c'qu'il faut dans le pantalon pour siéger au Bundestag"

Médecins et étudiants en colère devant la porte de Brandenbourg

Vestige du mur le long de l'exposition "Topographie des Terrors"

Le baiser "fraternel" Honnecker-Brejnev de Dimitri Vrubel re-peint sur les restes du mur de berlin

Bateau(petit) à Hambourg

Potsdam, "sans-souci", le palais du jardin de Frederic le grand ou Voltaire pris pension.

Le parc du château

L'homme sur l'eau (statue), Hambourg

Un "Beluga" avale un fuselage Airbus à Hambourg, pour l'emmener à Toulouse.

Manifestants anti-nucléaire sur les chars russes du monument du souvenir. Berlin 2009

Sortie du quart d'après midi, Volkswagen Wolfsburg.

Carrelage

Jardin à Remlingen, à deux pas du site de stockage des déchets nucléaires d'Asse II

Gendarmermarktplatz, Berlin, la plus belle place

Mur reconstitué et (fausses) croix pour ses victimes, checkpoint charlie






Par Michel Verrier journaliste à Berlin
en savoir plus

Les bons billets
à lire:

Berlin-Prenzlauer-Berg 2010, un premier mai anti-nazi (en photos) hué par les habitants du quartier,
le défilé des néos-nazis n'a pas pu finir son parcours
.


der, die, das, la journal, le voiture, la soleil et le lune.
Petites réflexions sur les traductions impossibles



Existe-t-il un racisme anti-allemand dans les collèges ou les jeunes immigrés sont la majorité?
Un "choc des cultures" contesté.



Hambourg, l'éclairant échec d'une réforme scolaire. La majorité des parents cautionne la "sélection précoce" des écoliers


L'Euro, comment Merkel est prise entre deux feux.
Les orthodoxes lui reprochent ses compromis à Bruxelles, les européens convaincus ses diktats


Lidl, salaire minimum et société à deux vitesses.
Précarité, dumping salarial, tout le monde n'est pas logé à la même enseigne.


Stuttgart en révolte contre la "gare du 21 ème siècle".
Une mobilisation qui a coûté à la CDU un Land qu'elle gouvernait depuis 58 ans.


Les morts de Duisbourg ont tué la "Love Parade".
Née à Berlin avec la chute du mur elle avait redonné à l'Allemagne l'image de la jeunesse


Oskar Lafontaine, politique et religion en Allemagne.
Les super-marchés ne peuvent pas remplacer les églises.


L'Allemagne n'attire plus les immigrés.
Des jeunes turcs nés en Allemagne retournent "au pays".


Thilo Sarrazin est-il un imposteur?
Une équipe d'universitaires démonte son usage des statistiques



"L'Allemagne se liquide elle même", selon Thilo Sarrazin, record des ventes en librairie
Le livre-choc critique le poids de l'immigration



La CDU n'aura pas gouverné la Rhénanie du nord plus de cinq ans.
Elle l'avait conquise en 2005 au SPD



Le bombardement de Kunduz par la Bundeswehr en Afghanistan, poursuit le gouvernement.
Propositions d'indemnisation des victimes


Berlin les ours, les oursons, les sangliers, les Guerilla gardener.
Et les lapins dans les coins verts


Les infiltrations minent le site de stockage nucléaire d'Asse.
La mine de sel modèle est un désastre.


Les juges favorables à la notation des prof's par les élèves.
En défense du droit à la liberté d'expression



BMW et la Bavières espèrent sortir renforcés de la crise.
Après une année de creux dans les commandes.


Berlin ,les cafés fumeurs contre l'interdiction de fumer.
Comment tourner la loi anti-tabac!


Winnenden, rien ne sera plus comme avant.
Tim K. a tué neuf élèves, 3 professeurs, dans son collège


Porsche, VW, bras de fer familial.
VW rachète Porsche qui voulait acheter VW.


Les déserteurs du III Reich réhabilités.
Il a fallu 65 ans pour briser le tabou


Margot Käßman, présidente de l'église protestante.
Une femme pour la première fois à la tête de l'église réformée


L'Élysée se prend les pieds dans l'hymne allemand.
Et le confond avec le "Deutschland über alles" des nazis


retraite paisible à Stuttgart pour Martin Sandberger, criminel nazi.
Condamné à mort à Nüremberg, ses relations familiales faciliteront sa libération


Anne Frank retrouve sa famille.
Un livre écrit par son cousin Buddy Elias fait revivre sa jeunesse au milieu des siens


La politique familiale ne décolle pas.
Peut-elle donner l'envie de faire des enfants?