Sauvetage in extremis pour la HRE** 1000 milliards dépôts garantis** Seehofer se détache** Ypsilanti gagne la première manche


La banque Hypo Real Estate sauvée in extremis...pour l'instant. Après un dimanche de négociations très serrées entre la chancelière Angela Merkel, le ministre des finances Peer Steinbrück et les représentants des banques, dont Josef Ackerman le chef de la Deutsche bank, et Axel Weber le président de la Budesbank, l'accord obtenu in extremis sauve la mise de la Hypo Real Estate en lui garantissant au besoin 15 milliards de crédits en plus des 35 déjà conclus la semaine dernière - et mis en cause par les banques privées samedi. Les banques assureront 60% du nouveau crédit jusqu'à 14 milliards, l'état 40%. La totalité (100%) du crédit serait ensuite assurée par les pouvoirs publics. Selon les estimations de la Deutsche Bank, HRE aurait un besoin de re-financement d'environ 100 milliards d'ici fin 2009 rapporte le Financial Times Deutschland. Hypo Real Estate et sa filiale irlandaise Depfa sont en effet deux des principaux acteurs en Allemagne du crédit hypothécaire et doivent se re-financer à la suite des crédits qu'elles accordent aux établissements publics, collectivités, administrations diverses, voire aux états (Depra est spécialisée dans les crédits d'équipements, d'infrastructures) qui font régulièrement appel à eux. Mais la paralysie du marché inter-bancaire (sur lequel les banques se prêtent des fonds entre elles) et la perte de confiance inter-banque depuis la crise des sub-prime et la faillite de Lehman Brothers, y font obstacle, note le Süddeutsche Zeitung. Leurs marges se réduisent par ailleurs -en gros, la différence entre les intérêts qu'elle demandent à leurs clients et les intérêts qu'elles paient pour se re-financer. Or une mise en faillite de l'HRE serait fatale pour le système bancaire allemand dont les titres de crédits hypothécaires et ceux de l'HRE en particulier sont une valeur courante sur le marché financier, explique le Tagesspiegel. D'autres banques de crédit risquent d'avoir les mêmes problèmes de re-financement dans les mois qui viennent.---------*Garantie des dépôts bancaires, volte-face d'Angela Merkel. La chancelière a certifié hier 568 milliards de garantie de l'état allemand pour l'épargne des particuliers. Plus de 1000 milliards si l'on prend en compte la totalité des dépôts et comptes courants. Jusqu'ici les dépôts étaient garantis à 90% par l'état jusqu'à 20000 euros et dépendaient au delà des assurances et des fonds de garantie bancaire. Ils sont donc aujourd'hui assurés dans leur intégralité, "Merkel doit payer pour tout", souligne le Frankfurter Rundschau. Après avoir critiqué avec virulence l'initiative irlandaise de garantie des dépôts bancaires à Paris, à la réunion du G4, la chancelière a donc pris à peu près la même mesure de retour à Berlin sous pression de la crise de confiance qui n'épargne pas le système bancaire allemand. Il s'agissait de rassurer les clients des banques et d'éviter les rush de retraits des fonds en liquide par les particuliers. Mais la volte-face d'Angela Merkel souligne en même temps à la fois l'aggravation de la crise bancaire et la navigation à vue du gouvernement allemand. Le torchon brûlerait par ailleurs actuellement entre la chancelière et son ministre des finances, Steinbrück. Elle lui reproche de s'être fait abuser par la direction de la HRE en ce qui concerne le montant de ses besoins financiers, fixés dans un premier temps à 35 milliards. Ce sont les experts de la Deutsche Bank, qui ont fait apparaître le vrai trou de 50, voire 100 milliards en épluchant les livres de compte de la Hypo Real Estate et de sa filiale Depra. Merkel entretient un bon contact avec Josef Ackerman, le banquier suisse président de la Deutsche Bank. Les principaux établissements allemands, banques privées, caisses d'épargnes, banques coopératives plaident toujours pour la constitution d'un fond de sauvetage à l'américaine et s'opposent au règlement au coup par coup des difficultés des établissements bancaires comme dans le cas de la HRE, ce qui à chaque fois relance la crise de confiance. La garantie des dépôts bancaires adoptée hier par la chanceilère est un premier pas dans cette voie.---------*Seehofer favori pour le poste de ministre président en Bavières. Le ministre de l'agriculture d'Angela Merkel est en tête de la course au remplacement de Günther Beckstein, le ministre président bavarois démissionnaire, face à ses concurrents Joachim Herrman, ministre de l'intérieur du gouvernement bavarois, et Thomas Gopel ministre de la recherche. Porte parole du courant social de la démocratie chrétienne bavaroise, orateur charismatique, Seehofer a un tout autre profil que son prédécesseur. Plusieurs régions clés de la CSU, dont la haute-Bavières, et les jeunesses du parti se sont déjà prononcés en sa faveur souligne le quotidien münichois Süddeutsche Zeitung.---------*Andrea Ypsilanti emporte la première manche en Hesse. 99% des délégués du congrès du SPD en Hesse qui se tenait ce week-end, les portes paroles de l'aile droite du parti social-démocrate y compris, ont voté en faveur de la perspective d'un gouvernement SPD-vert, soutenu par le parti la Gauche. Andrea Ypsilanti a donc fini par convaincre ses troupes de choisir ainsi la seule solution possible pour remplacer Roland Koch, CDU, à la tête de la Hesse, souligne-t-elle dans le Frankfurter Rundschau. Mais sa "future" majorité se jouera à un voix. Un succès lui donnerait l'avantage dans la polémique qui a fait ravage ces derniers mois sur la légitimité ou non de s'allier avec la Gauche pour les sociaux-démocrates.


Trackbacks

Aucun trackback.

Pour faire un tracback sur ce billet : http://www.michel-verrier.com/revue-presse-allemagne/tb.php?id=189

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire


la Une des Hebdos

04.02.2013
L'enfant soucis de l'Allemagne

les 200 milliards de budget de la politique familiale n'y font rien les naissances restent en panne

20.01.2013
Ce ne sont plus des nègres, les enfants!

Les livres doivent-ils être réécrits pour devenir politiquement corrects.

LIRE SUR MON BERLINBLOG

"IL Y A CINQUANTE ARRIVAIENT LES "GASTARBEITER"



L'industrie allemande avait besoin des travailleurs turcs ...lire la suite


"GRANDE NATION", "NAIN POLITIQUE", ÉTIQUETTES POUR COUPLE BANCAL



Face à la guerre en Lybie, La France est à l'initiative des frappes, L’Allemagne s'abstient ...lire la suite


NUCLÉAIRE,LA DIFFÉRENCE FRANCO-ALLEMANDE



Pourquoi les Allemands sont-ils si remontés contre le nucléaire, à la différence des Français, jusqu'à présent tout au moins? ...lire la suite


ARTE CÔTÉ ALLEMAGNE



Arte Allemagne a dû faire face dés ses débuts à une quarantaine de chaînes concurrentes, dont la chaîne culturelle 3SAT. Une autre histoire qu'en France ...lire la suite


LES FAUX COMPTES DE SARRAZIN




Une équipe d'universitaires accuse l'ancien dirigeant de la Bundesbank d'avoir manipulé données et statistiques, dans son livre « l'Allemagne se liquide elle même » ...lire la suite


UN RACISME ANTI-ALLEMAND?



Dans les collèges ou les jeunes d'origine turque ou arabe sont la majorité, les jeunes Allemands de souche seraient confrontés au choc des cultures et mis à l'écart, selon un documentaire qui a fait beaucoup de bruit: "lutte dans la salle de classe" . ...lire la suite


MODERATION SALARIALE ET SOCIÉTÉ À DEUX VITESSES



Lidl, la chaîne discount, propose un salaire minimum interprofessionnel contre le "dumping salarial", à l'autre bout de l'échelle les salaires ont progressé de 6,7% ces dernières années.... lire la suite


ANGELA MERKEL PRISE ENTRE DEUX FEUX



La chancelière fait face aux critiques des "orthodoxes" qui lui reprochent ses compromis à Bruxelles et à celle des réalistes qui jugent dommageables son profil de "madame no"..... lire la suite


LE NOUVEAU VISAGE DE LA COMMUNAUTÉ JUIVE



Dieter Graumann, le nouveau président du conseil central en Allemagne n'est pas un rescapé de l'Holocauste, comme ses six prédécesseurs et 90% de la communauté aujourd'hui est originaire de l'ex-bloc de l'est... lire la suite


HAMBOURG, ÉCHEC À LA RÉFORME SCOLAIRE



Un référendum d'initiative populaire rejette le prolongement de la scolarité commune des enfants de deux ans. Une claque pour le gouvernement CDU/Verts... lire la suite


-HITLER
-JUIFS DE BERLIN
-TRAVAIL FORCÉ



Trois expositions berlinoises marquantes, pour un travail de mémoire jamais achevé
. ...lire la suite


10 ALLEMANDS PARLENT DE L'EUROPE ET DE L'EURO



S'il existe une nostalgie du Dmark, il n'existe pas de majorité nostalgique, et partisane d'un retour à la monnaie du miracle d'après guerre
... lire la suite


WINNENDEN, LE CHOC DURERA DES ANNÉES ENCORE



Neuf élèves, trois professeurs, sont tombés le 11 mars 2009 au collège Alberville à Winnenden sous les balles de Tim Kretschmer, 15 ans, qui se donnera la mort. Rien n'est plus comme avant
... lire la suite


LES MORTS DE DUISBOURG ONT TUÉ LA LOVE PARADE



Les 21 morts et les centaines de blessés victimes du tunnel de Duisbourg, ont donné le coup de grâce à Love Parade. Née il y a vingt ans à Berlin elle avait donné à l'Allemagne l'image de la jeunesse, de l'amour et de la musique
... lire la suite


BMW ESPÈRE SORTIR RENFORCÉ DE LA CRISE



l'usine de Münich est fermée pour cinq semaines, les salariés ne craignent pas les licenciements, leur emploi est garanti jusqu'en 2014
... lire la suite


DRESDE, FAILLITE DE QIMONDA



Dans la Silicon Valley saxonne, le fabricant de mémoire, n'a pas résisté à la crise.
... lire la suite


VW,L'AUTOMOBILE ALLEMANDE MISE EN QUESTION



"Notre pays vit en bonne partie de l'industrie automobile, résume le vice président du syndicat de la métallurgie de Wolfsburg, le fief de VW
... lire la suite


ASSE II: LE STOCKAGE DES DÉCHETS NUCLÉAIRES TOURNE AU DÉSASTRE



En inaugurant le stockage des déchets nucléaires dans une mine de sel il y a quarante ans l'Allemagne était à la pointe de la technique<
... lire la suite


MÉMOIRE: ANNE FRANK RETROUVE LES SIENS



« Salut et bises à tout le monde », le livre qu'est venu présenter à Berlin début décembre le cousin d'Anne Frank, Buddy Elias, a été écrit après la découverte de milliers de lettres et photos entassés dans les greniers de la maison familiale des Frank
... lire la suite


UN AN APRÈS L'INTERDICTION, BERLIN FUME TOUJOURS



on ne grille certes plus la cigarette dans les bureaux et établissements publics, mais dans certains cafés restaurants la fumée a encore ses droits
... lire la suite