Panique suite à Francfort** les banques privées en quête de clients** Lafontaine pose à l'européen** Merkel redonne espoir à l'est** Hambourg les Verts restent au charbon


Panique et pessimisme à la bourse de Francfort. Les plus optimistes se contentent d'annoncer que c'est aujourd'hui vraisemblablement que l'on va toucher le fond, avant de remonter...mais cela fait déjà plusieurs jours qu'ils le répètent. Les analystes pointent la responsabilité des banques qui bloquent le système en ayant gelé totalement le marché inter-bancaire. L'approvisionnement en liquidité est du coup asséché. Les banques qui encaissent les crédits injectés sur le marché par la banque centrale européenne par ailleurs les conservent et ne les redistribuent pas sous forme de crédit aux entrepreneurs. Comble de cynisme certaines re-déposeraient ces fonds à la BCE à leur tour, pour encaisser les intérêts. Certains analystes estiment que la BCE devra bientôt passer par dessus les banques nationales pour atteindre les entreprises qui ont besoin de liquides.-------* Les banques publiques et coopératives "renforcées" par la crise. La Deutsche Bank, la première banque privée allemande décide de renforcer ses activités vis à vis des particuliers (1/5 de son activité actuelle), rapporte le Frankfurter Allgemeine Zeitung. Les dépôts des clients en Allemagne (équivalent à 1000 milliards environ) sont en effet considérés à nouveau comme la meilleur bouée de sauvetage en cas de naufrage bancaire comme c'est la cas actuellement. Or ceux ci sont le talon d'Achile des établissements privés -ce qui explique pourquoi les banques françaises, BNP, Société Générale font figure ici d'établissements modèles. Les banques publiques, caisses d'épargne, banques coopératives, banques régionales drainent l'essentiel de la clientèle particulière en Allemagne -et des crédits aux particuliers. Un mouvement que renforce la crise actuelle souligne Spiegel on line. Les caisses d'épargne et les banques régionales enregistrent actuellement un afflux de clients qui abandonnent des placements "à risques", pour des rendements moindres mais garantis (livret d'épargne).---------*Lafontaine prend la pose de l'européen. Le chef du parti la Gauche -qui a été ministre des finances brièvement sous le gouvernement Schröder- prend un profil européen face la crise pour tenter de casser son image "populiste". Il souligne les erreurs du ministre des finances actuel, Peer Steinbrück, dans un interview au Tageszeitung. Il rappelle qu'il a quitté quant à lui son poste entre autres parce qu'il voulait mettre fin au système financier "casino" et en a été empêché par Clinton, Blair et Schröder. Il milite aujourd'hui pour un gouvernement économique de l'UE "à la Jacques Delors" et pour un plan de soutien de l'économie européenne impulsé par le moteur franco-allemand dont il souligne les ratés à l'heure actuelle côté Berlin.---------*Merkel tente de redonner du souffle à la CDU à l'est. A l'occcasion du congrès de la CDU est sur ses perspectives d'avenir, la chancelière tente de redonner de l'élan à la démocratie chrétienne dans les Länder de l'ex RDA. Le résultat des élections l'an prochain et le score de son parti en dépend. Elle promet le rattrapage et l'égalité des retraites est-ouest, dans un interview au quotidien de Leipzig Leipziger Volkszeitung. Mais elle est confrontée en même temps au malaise de la CDU-est qui est "rattrapée" par son passé. La démocratie chrétienne n'a jamais fait en effet l'examen sérieux du rôle de la CDU-est et du Bauernpartei qui faisaient partie du "bloc national" au pouvoir avec le SED dans l'ex RDA, et qu'elle a intégré dans le cadre de la réunification. La plupart des chefs de la CDU à l'est aujourd'hui en étaient membres. Et la question ressort actuellement. Elle sera notamment mise en relief par le prochain congrès de la CDU en décembre et le débat en son sein sur le bilan et l'avenir de la CDU à l'est note le Tageszeitung.---------*Hambourg les verts restent au gouvernement malgré le charbon. L'assemblée du GAL, le parti écologiste de Hambourg, a décidé hier à une écrasante majorité (90% des délégués) de poursuivre la coalition avec la CDU à la tête de la ville-état de Hambourg. Il avalise donc la construction de la méga-centrale au charbon de Vatenfall contre laquelle les Verts avaient mené campagne pendant des mois, pendant la campagne électorale, et à laquelle la ministre de l'environnement écologiste Anja Hajduk est aujourd'hui contrainte de donner le feu vert pour des raisons légales. Ce n'est pas la CDU qui nous l'impose résume-t-elle mais la loi. Ce n'est donc ni une rupture du contrat de la part des démocrates-chrétiens, ni une raison suffisante pour remettre la coalition avec la CDU en cause a décidé la majorité des adhérents du parti rapporte le Hamburger Abendblatt. Même si certains "minoritaires" soulignent que les Verts risquent de perdre ainsi toute crédibilité auprès de leur électorat. Leur trahison ne manquera pas de leur être sera reprochée dans l'ensemble de l'Allemagne, souligne-t-ils.


Trackbacks

Aucun trackback.

Pour faire un tracback sur ce billet : http://www.michel-verrier.com/revue-presse-allemagne/tb.php?id=196

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire


la Une des Hebdos

04.02.2013
L'enfant soucis de l'Allemagne

les 200 milliards de budget de la politique familiale n'y font rien les naissances restent en panne

20.01.2013
Ce ne sont plus des nègres, les enfants!

Les livres doivent-ils être réécrits pour devenir politiquement corrects.

LIRE SUR MON BERLINBLOG

"IL Y A CINQUANTE ARRIVAIENT LES "GASTARBEITER"



L'industrie allemande avait besoin des travailleurs turcs ...lire la suite


"GRANDE NATION", "NAIN POLITIQUE", ÉTIQUETTES POUR COUPLE BANCAL



Face à la guerre en Lybie, La France est à l'initiative des frappes, L’Allemagne s'abstient ...lire la suite


NUCLÉAIRE,LA DIFFÉRENCE FRANCO-ALLEMANDE



Pourquoi les Allemands sont-ils si remontés contre le nucléaire, à la différence des Français, jusqu'à présent tout au moins? ...lire la suite


ARTE CÔTÉ ALLEMAGNE



Arte Allemagne a dû faire face dés ses débuts à une quarantaine de chaînes concurrentes, dont la chaîne culturelle 3SAT. Une autre histoire qu'en France ...lire la suite


LES FAUX COMPTES DE SARRAZIN




Une équipe d'universitaires accuse l'ancien dirigeant de la Bundesbank d'avoir manipulé données et statistiques, dans son livre « l'Allemagne se liquide elle même » ...lire la suite


UN RACISME ANTI-ALLEMAND?



Dans les collèges ou les jeunes d'origine turque ou arabe sont la majorité, les jeunes Allemands de souche seraient confrontés au choc des cultures et mis à l'écart, selon un documentaire qui a fait beaucoup de bruit: "lutte dans la salle de classe" . ...lire la suite


MODERATION SALARIALE ET SOCIÉTÉ À DEUX VITESSES



Lidl, la chaîne discount, propose un salaire minimum interprofessionnel contre le "dumping salarial", à l'autre bout de l'échelle les salaires ont progressé de 6,7% ces dernières années.... lire la suite


ANGELA MERKEL PRISE ENTRE DEUX FEUX



La chancelière fait face aux critiques des "orthodoxes" qui lui reprochent ses compromis à Bruxelles et à celle des réalistes qui jugent dommageables son profil de "madame no"..... lire la suite


LE NOUVEAU VISAGE DE LA COMMUNAUTÉ JUIVE



Dieter Graumann, le nouveau président du conseil central en Allemagne n'est pas un rescapé de l'Holocauste, comme ses six prédécesseurs et 90% de la communauté aujourd'hui est originaire de l'ex-bloc de l'est... lire la suite


HAMBOURG, ÉCHEC À LA RÉFORME SCOLAIRE



Un référendum d'initiative populaire rejette le prolongement de la scolarité commune des enfants de deux ans. Une claque pour le gouvernement CDU/Verts... lire la suite


-HITLER
-JUIFS DE BERLIN
-TRAVAIL FORCÉ



Trois expositions berlinoises marquantes, pour un travail de mémoire jamais achevé
. ...lire la suite


10 ALLEMANDS PARLENT DE L'EUROPE ET DE L'EURO



S'il existe une nostalgie du Dmark, il n'existe pas de majorité nostalgique, et partisane d'un retour à la monnaie du miracle d'après guerre
... lire la suite


WINNENDEN, LE CHOC DURERA DES ANNÉES ENCORE



Neuf élèves, trois professeurs, sont tombés le 11 mars 2009 au collège Alberville à Winnenden sous les balles de Tim Kretschmer, 15 ans, qui se donnera la mort. Rien n'est plus comme avant
... lire la suite


LES MORTS DE DUISBOURG ONT TUÉ LA LOVE PARADE



Les 21 morts et les centaines de blessés victimes du tunnel de Duisbourg, ont donné le coup de grâce à Love Parade. Née il y a vingt ans à Berlin elle avait donné à l'Allemagne l'image de la jeunesse, de l'amour et de la musique
... lire la suite


BMW ESPÈRE SORTIR RENFORCÉ DE LA CRISE



l'usine de Münich est fermée pour cinq semaines, les salariés ne craignent pas les licenciements, leur emploi est garanti jusqu'en 2014
... lire la suite


DRESDE, FAILLITE DE QIMONDA



Dans la Silicon Valley saxonne, le fabricant de mémoire, n'a pas résisté à la crise.
... lire la suite


VW,L'AUTOMOBILE ALLEMANDE MISE EN QUESTION



"Notre pays vit en bonne partie de l'industrie automobile, résume le vice président du syndicat de la métallurgie de Wolfsburg, le fief de VW
... lire la suite


ASSE II: LE STOCKAGE DES DÉCHETS NUCLÉAIRES TOURNE AU DÉSASTRE



En inaugurant le stockage des déchets nucléaires dans une mine de sel il y a quarante ans l'Allemagne était à la pointe de la technique<
... lire la suite


MÉMOIRE: ANNE FRANK RETROUVE LES SIENS



« Salut et bises à tout le monde », le livre qu'est venu présenter à Berlin début décembre le cousin d'Anne Frank, Buddy Elias, a été écrit après la découverte de milliers de lettres et photos entassés dans les greniers de la maison familiale des Frank
... lire la suite


UN AN APRÈS L'INTERDICTION, BERLIN FUME TOUJOURS



on ne grille certes plus la cigarette dans les bureaux et établissements publics, mais dans certains cafés restaurants la fumée a encore ses droits
... lire la suite