Les managers, les juifs d'aujourd'hui** Grincements de dents au SPD en Hesse ** Plan bancaire en panne** Pocker Merkel-Sarkozy, suite** ICE sur le touche


Les managers stigmatisés comme "les juifs dans la crise des années trente" . C'est du moins ce qu'estime Hans-werner Sinn, le plus libéral des économistes allemands, chef de l'IFO, l' institut économique qui analyse régulièrement le moral des entrepreneurs. Il estime que l'on cherche toujours des têtes de turcs dans les périodes de crise et que les managers sont désignés coupables aujourd'hui, comme le furent les juifs durant la crise de 1929, rapporte die Welt. Des déclarations qui déclenchent une vague de réprobation, à commencer par celle du consistoire des juifs en Allemagne qui considère les propos de Sinn comme: "absurdes, complètement déplacés, insultant pour les victimes" et réclame des excuses. Excuses qu'Hans Werner Sinn a présenté dans la journée même, ndr du 28/10--------* La candidature d'Andrea Ypsilanti à nouveau affaiblie par les divisions internes du SPD. L'encre de l'accord conclu entre les Verts et le SPD qui doit permettre à Ypsilanti d'être élue ministre présidente du Land de Hesse était à peine sèche, que les polémiques au sein du parti social démocrate reprenaient de plus belle. Jürgen Walter, porte parole de l'aile droite du SPD, a refusé le poste de ministre des transports et des relations européennes qui lui était proposé, tandis que le ministère de l'économie est attribué à Herman Scheer, représentant de la gauche écologiste du parti. Ce sont deux responsabilités indissociables selon Walter, rapporte le Süddeutsche Zeitung.----------* La Deutsche Bahn s'emporte contre les constructeurs de l'ICE.

l'ICE le train à grande vitesse sur les rails (you tube de)
Une part de la flotte des ICE (70 trains) ont été retirés du service pour vérification de leurs essieux notamment. La DB menace Siemens, Alsthom, Bombardier, de leur réclamer des dédommagement pour défauts de fabrication note le Frankfurter Rundschau--------* Le plan de sauvegarde des banques allemandes semble dans l'impasse Après avoir tonné contre le secret bancaire suisse et provoqué un incident diplomatique, le ministre des finances allemand s'en prend maintenant aux banquiers allemands qui ne se pressent pas assez selon lui pour demander l'aide du fond de sauvegarde bancaire, alors que leurs établissements en auraient besoin rapporte l'hebdomadaire Stern. Une attitude irresponsable selon Steinbrück, qui tiendrait entre autres, selon lui, aux déclarations du chef de la Deutsche Bank, le banquier suisse Josef Ackermann, assurant que son établissement n'avait pas besoin d'aide de l'état et qu'il aurait "honte" d'aller quémander des fonds auprès des pouvoirs publics -déclaration contestée par l'auteur. Une attitude qui aurait eu un effet dissuasif sur les concurrents de la première banque allemande. Les conditions de l'aide public -limitation des revenus des dirigeants, remplacement des directions fautives- mises en avant par la gouvernement Merkel et le ministre des finances, Peer Steinbrück, seraient en fait la cause profonde des hésitations des banquiers, qui craignent une détérioration de l'image des banques concernées. Le sauvetage de la première d'entre elle, la Bayern LB qui s'est traduit ensuite par un affrontement public entre le gouvernement bavarois et la direction de la banque, a fait plutôt effet repoussoir. Peer Steinbrück condamne par ailleurs les récentes déclarations de Sarkozy -sans le nommer- dont les suggestions de "nationalisation" partielle de l'économie lui paraissent totalement déplacées. Certains analystes s'inquiètent par contre de ce que les banques français et anglaises soient à nouveau en train de prendre l'avantage au détriment des banques allemandes déjà fragiles, souligne die Welt. En France, en Angleterre et aux USA les gouvernements ont en effet renforcé d'autorité le capital propre des établissements bancaires jusqu'à un taux de 15% par rapports à leurs engagements à risque -en Allemagne, la Commerzbank afficherait actuellement un taux de 7,4%. Mais le gouvernement d'Angela Merkel s'est interdit jusqu'à présent toute intervention autoritaire.-------*Partie de poker Merkel-Sarkozy, suite. Le poids croissant du président français dans la crise sur la scène internationale est à nouveau souligné par de nombreux analystes et médias. L'image catastrophique que s'était taillé Sarkozy en Allemagne avant sa prise de présidence du conseil de l'Union s'est effacée selon Financial Times Deutschland. La Gauche, une partie de sociaux démocrates reprennent en partie ses suggestions sur la "réforme" du capitalisme, le poids de l'état, l'interventionnisme. Oskar Lafontaine s'instaure en avocat des thèses français en ce qui concerne la nécessité d'un gouvernement économique européen, note le Frankfurter Allgemeine Zeitung. Une idée déjà défendue par Joschka Fischer. Le tout irrite bien sur Angela Merkel, qui rejette pour l'instant toute intervention étatiste et s'oppose au gouvernement de la zone euro dont Sarkozy s'instaurerait volontiers premier ministre. La chancelière a l'art de temporiser, attendant la faute de l"artiste de l'improvisation" souligne der Spiegel dans son édition de ce lundi. Elle aurait pour l'instant l'avantage sur ces questions au sein de l'Union sur Sarkozy, et le président français devrait s'incliner lors du sommet extraordinaire des états membres le 7 novembre à Paris, qui préparera le sommet mondial de Washington le 15 novembre. Angela Merkel se serait engagée à ce que les processus de décision de la politique économique de l'Union européenne restent inchangés, les questions concernant l'euro restant du ressort d'une réunion informelle des ministres des finances des pays concernés. Le rôle de l'état, sa relation à la société, à l'économie privée, sur lequel insiste le président français sera cependant une des questions décisives du 21è siècle, souligne quant à lui le Tagesspiegel selon qui Sarkozy est de ce point de vue à la finance et à l'économie, ce que Wolfgang Schäuble est à la politique intérieure et à la lutte contre le terrorisme. L'un et l'autre sont les avocats du renfort étatique dans deux domaines bouleversés par la globalisation.


Trackbacks

Aucun trackback.

Pour faire un tracback sur ce billet : http://www.michel-verrier.com/revue-presse-allemagne/tb.php?id=213

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire


la Une des Hebdos

04.02.2013
L'enfant soucis de l'Allemagne

les 200 milliards de budget de la politique familiale n'y font rien les naissances restent en panne

20.01.2013
Ce ne sont plus des nègres, les enfants!

Les livres doivent-ils être réécrits pour devenir politiquement corrects.

LIRE SUR MON BERLINBLOG

"IL Y A CINQUANTE ARRIVAIENT LES "GASTARBEITER"



L'industrie allemande avait besoin des travailleurs turcs ...lire la suite


"GRANDE NATION", "NAIN POLITIQUE", ÉTIQUETTES POUR COUPLE BANCAL



Face à la guerre en Lybie, La France est à l'initiative des frappes, L’Allemagne s'abstient ...lire la suite


NUCLÉAIRE,LA DIFFÉRENCE FRANCO-ALLEMANDE



Pourquoi les Allemands sont-ils si remontés contre le nucléaire, à la différence des Français, jusqu'à présent tout au moins? ...lire la suite


ARTE CÔTÉ ALLEMAGNE



Arte Allemagne a dû faire face dés ses débuts à une quarantaine de chaînes concurrentes, dont la chaîne culturelle 3SAT. Une autre histoire qu'en France ...lire la suite


LES FAUX COMPTES DE SARRAZIN




Une équipe d'universitaires accuse l'ancien dirigeant de la Bundesbank d'avoir manipulé données et statistiques, dans son livre « l'Allemagne se liquide elle même » ...lire la suite


UN RACISME ANTI-ALLEMAND?



Dans les collèges ou les jeunes d'origine turque ou arabe sont la majorité, les jeunes Allemands de souche seraient confrontés au choc des cultures et mis à l'écart, selon un documentaire qui a fait beaucoup de bruit: "lutte dans la salle de classe" . ...lire la suite


MODERATION SALARIALE ET SOCIÉTÉ À DEUX VITESSES



Lidl, la chaîne discount, propose un salaire minimum interprofessionnel contre le "dumping salarial", à l'autre bout de l'échelle les salaires ont progressé de 6,7% ces dernières années.... lire la suite


ANGELA MERKEL PRISE ENTRE DEUX FEUX



La chancelière fait face aux critiques des "orthodoxes" qui lui reprochent ses compromis à Bruxelles et à celle des réalistes qui jugent dommageables son profil de "madame no"..... lire la suite


LE NOUVEAU VISAGE DE LA COMMUNAUTÉ JUIVE



Dieter Graumann, le nouveau président du conseil central en Allemagne n'est pas un rescapé de l'Holocauste, comme ses six prédécesseurs et 90% de la communauté aujourd'hui est originaire de l'ex-bloc de l'est... lire la suite


HAMBOURG, ÉCHEC À LA RÉFORME SCOLAIRE



Un référendum d'initiative populaire rejette le prolongement de la scolarité commune des enfants de deux ans. Une claque pour le gouvernement CDU/Verts... lire la suite


-HITLER
-JUIFS DE BERLIN
-TRAVAIL FORCÉ



Trois expositions berlinoises marquantes, pour un travail de mémoire jamais achevé
. ...lire la suite


10 ALLEMANDS PARLENT DE L'EUROPE ET DE L'EURO



S'il existe une nostalgie du Dmark, il n'existe pas de majorité nostalgique, et partisane d'un retour à la monnaie du miracle d'après guerre
... lire la suite


WINNENDEN, LE CHOC DURERA DES ANNÉES ENCORE



Neuf élèves, trois professeurs, sont tombés le 11 mars 2009 au collège Alberville à Winnenden sous les balles de Tim Kretschmer, 15 ans, qui se donnera la mort. Rien n'est plus comme avant
... lire la suite


LES MORTS DE DUISBOURG ONT TUÉ LA LOVE PARADE



Les 21 morts et les centaines de blessés victimes du tunnel de Duisbourg, ont donné le coup de grâce à Love Parade. Née il y a vingt ans à Berlin elle avait donné à l'Allemagne l'image de la jeunesse, de l'amour et de la musique
... lire la suite


BMW ESPÈRE SORTIR RENFORCÉ DE LA CRISE



l'usine de Münich est fermée pour cinq semaines, les salariés ne craignent pas les licenciements, leur emploi est garanti jusqu'en 2014
... lire la suite


DRESDE, FAILLITE DE QIMONDA



Dans la Silicon Valley saxonne, le fabricant de mémoire, n'a pas résisté à la crise.
... lire la suite


VW,L'AUTOMOBILE ALLEMANDE MISE EN QUESTION



"Notre pays vit en bonne partie de l'industrie automobile, résume le vice président du syndicat de la métallurgie de Wolfsburg, le fief de VW
... lire la suite


ASSE II: LE STOCKAGE DES DÉCHETS NUCLÉAIRES TOURNE AU DÉSASTRE



En inaugurant le stockage des déchets nucléaires dans une mine de sel il y a quarante ans l'Allemagne était à la pointe de la technique<
... lire la suite


MÉMOIRE: ANNE FRANK RETROUVE LES SIENS



« Salut et bises à tout le monde », le livre qu'est venu présenter à Berlin début décembre le cousin d'Anne Frank, Buddy Elias, a été écrit après la découverte de milliers de lettres et photos entassés dans les greniers de la maison familiale des Frank
... lire la suite


UN AN APRÈS L'INTERDICTION, BERLIN FUME TOUJOURS



on ne grille certes plus la cigarette dans les bureaux et établissements publics, mais dans certains cafés restaurants la fumée a encore ses droits
... lire la suite