Vendre les îles grecques et les îles allemandes | Condamnation des terroristes du groupe Sauerland |


"A vendre, à vendre, à vendre", les trois panneaux se détachent du dessin du caricaturiste du quotidien General-Anzeiger, sur les trois îles de la Baltique, Rügen, Sylt et Helgoland «pour sauver le budget allemand», peut on lire en légende.
Une pique à l’égard des politiques allemands qui conseillent à Athènes de vendre ses îles inhabitées pour redresser les finances gecques, une suggestion hier qui a encore fait monter la tension entre les deux pays. Le budget allemand connait lui son plus gros déficit de l'histoire de la république fédérale (80,2 milliards).

*"Anges de la mort au nom de l’Islam", c’est ainsi que le General-Anzeiger de Bonn, baptise les membres du groupe Sauerland -du nom de la région ou ils s'étaient installés-n qui viennent d’être jugés.
Ils préparaient les attentats les plus meurtriers de l’histoire de la république fédérale dans la région de Francfort lorsqu’ils ont été arrêtés.

Le jugement qui les condamne à 12,11, et cinq ans de prison respectivement est en bien des points "une victoire pour l’état de droit", commente le quotidien. Les peines sont mesurées . Elles tiennent compte de la participation et des aveux des coupables au procès. Même s’ils n’ont fait que confirmer les résultats de l’enquête. Leur valeur réside surtout en ce qu’ils ont brisé un cercle infernal.
"Pour la première fois les accusés ont coopéré avec les représentants du système démocratique abhorré. Cette rupture avec le fondamentalisme dans les actes et les faits est un signal qu’il ne faut pas sous-estimer, adressé à leurs successeurs potentiels afin qu’ils perçoivent l’absurdité des attentats terroristes".
Comparées au but que s’étaient fixé les terroristes, réaliser en Allemagne un deuxième 11 septembre, les sanctions paraissent réduites. Mais personne n’ayant l’intention visiblement de faire appel, le dossier est clos. C’est une "décision courageuse" à un moment ou les débats sur le terrorisme et la sécurité intérieure ont retrouvé le sens de la mesure.
Les deux jeunes terroristes allemands d’origine, convertis à l’Islam, Daniel Schneider et Frity Gelowicz ont été condamnés les plus durement -12 ans de prison chacun. Le tribunal a voulu sanctionner ainsi particulièrement le "Homegrown" terrorisme de deux jeunes hommes issus de "bonnes familles" allemandes. L’un et l’autre ayant subi les conséquences de la "guerre du divorce entre leurs parents", avant de se réfugier dans une nouvelle famille.
Dans les attendus de la condamnation, note le Hannoversche Allgemeine, le juge souligne que l’islamisme prêt à l'usage de la violence possède une redoutable force d’attraction dans notre société. En particulier auprès des jeunes qui ne se sentent pas écoutés et soutenus, dans leur famille et leur environnement et cherchent autre chose pour donner un sens à leur vie. Le principal accusé, Fritz Gelowicz s’est converti à l’islam alors qu’il avait quinze ans.
"Le danger du terrorisme n’est en rien conjuré en Allemagne après ce procès qui avait un peu une allure de réconciliation, souligne le quotidien de Hanovre. Tandis que Fritz Gelowicz annonçait au tribunal avoir renoncé à la terreur, sa femme, rassemblait toujours des fonds pour l’Union du Djihad islamisme, au nom de laquelle les quatre jeunes hommes avaient préparer leurs attentats qui devaient frapper discothèques, bâtiments et bases américaines dans la région de Francfort.
La propagande pour la guerre sainte n’a pas cessé non plus dans les forums Internet. L’appel au déni du respect de ses semblables rencontre toujours sur un terrain fructueux en Allemagne. A fortiori au lendemain de la décision votée au Bundestag de renforcer encore les troupes allemandes en poste en Afghanistan.
Gelowicz a souligné devant le tribunal que pour al Quaïda il est plus significatif encore de frapper les incroyants en Allemagne même qu’en Afghanistan.
L'arrestation des terroristes avant qu'ils ne commettent leurs attentats est un succès policier que tout le monde a loué, et qui repose entre autres sur les écoutes téléphoniques, qui mirent les enquêteurs sur la piste. L'espionnage de cercles fanatiques peut être justifiés, souligne le Berliner Zeitung. Mais sa généralisation à tous par le biais des lois anti-terroriste, dans un état à la Orwell serait une réponse absurde à la dérive de quelques uns.
Car aucune loi sécuritaire ne retient les combattants de la "guerre sainte". Les condamnés avaient canalisé leur haine au service de Dieu. Ils auraient pu dépenser leur énergie sur d'autres terrains, comme avait tenté de la faire Daniel Schneider auparavant dans la Bundeswehr. Le procès de Düsseldorf a démontré par quels détours inimaginables de jeunes hommes peuvent se transformer en guerriers de Dieu. L'appareil d'état n'a rien à opposer d'efficace face à de tels parcours.


Trackbacks

Aucun trackback.

Pour faire un tracback sur ce billet : http://www.michel-verrier.com/revue-presse-allemagne/tb.php?id=568

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire


la Une des Hebdos

04.02.2013
L'enfant soucis de l'Allemagne

les 200 milliards de budget de la politique familiale n'y font rien les naissances restent en panne

20.01.2013
Ce ne sont plus des nègres, les enfants!

Les livres doivent-ils être réécrits pour devenir politiquement corrects.

LIRE SUR MON BERLINBLOG

"IL Y A CINQUANTE ARRIVAIENT LES "GASTARBEITER"



L'industrie allemande avait besoin des travailleurs turcs ...lire la suite


"GRANDE NATION", "NAIN POLITIQUE", ÉTIQUETTES POUR COUPLE BANCAL



Face à la guerre en Lybie, La France est à l'initiative des frappes, L’Allemagne s'abstient ...lire la suite


NUCLÉAIRE,LA DIFFÉRENCE FRANCO-ALLEMANDE



Pourquoi les Allemands sont-ils si remontés contre le nucléaire, à la différence des Français, jusqu'à présent tout au moins? ...lire la suite


ARTE CÔTÉ ALLEMAGNE



Arte Allemagne a dû faire face dés ses débuts à une quarantaine de chaînes concurrentes, dont la chaîne culturelle 3SAT. Une autre histoire qu'en France ...lire la suite


LES FAUX COMPTES DE SARRAZIN




Une équipe d'universitaires accuse l'ancien dirigeant de la Bundesbank d'avoir manipulé données et statistiques, dans son livre « l'Allemagne se liquide elle même » ...lire la suite


UN RACISME ANTI-ALLEMAND?



Dans les collèges ou les jeunes d'origine turque ou arabe sont la majorité, les jeunes Allemands de souche seraient confrontés au choc des cultures et mis à l'écart, selon un documentaire qui a fait beaucoup de bruit: "lutte dans la salle de classe" . ...lire la suite


MODERATION SALARIALE ET SOCIÉTÉ À DEUX VITESSES



Lidl, la chaîne discount, propose un salaire minimum interprofessionnel contre le "dumping salarial", à l'autre bout de l'échelle les salaires ont progressé de 6,7% ces dernières années.... lire la suite


ANGELA MERKEL PRISE ENTRE DEUX FEUX



La chancelière fait face aux critiques des "orthodoxes" qui lui reprochent ses compromis à Bruxelles et à celle des réalistes qui jugent dommageables son profil de "madame no"..... lire la suite


LE NOUVEAU VISAGE DE LA COMMUNAUTÉ JUIVE



Dieter Graumann, le nouveau président du conseil central en Allemagne n'est pas un rescapé de l'Holocauste, comme ses six prédécesseurs et 90% de la communauté aujourd'hui est originaire de l'ex-bloc de l'est... lire la suite


HAMBOURG, ÉCHEC À LA RÉFORME SCOLAIRE



Un référendum d'initiative populaire rejette le prolongement de la scolarité commune des enfants de deux ans. Une claque pour le gouvernement CDU/Verts... lire la suite


-HITLER
-JUIFS DE BERLIN
-TRAVAIL FORCÉ



Trois expositions berlinoises marquantes, pour un travail de mémoire jamais achevé
. ...lire la suite


10 ALLEMANDS PARLENT DE L'EUROPE ET DE L'EURO



S'il existe une nostalgie du Dmark, il n'existe pas de majorité nostalgique, et partisane d'un retour à la monnaie du miracle d'après guerre
... lire la suite


WINNENDEN, LE CHOC DURERA DES ANNÉES ENCORE



Neuf élèves, trois professeurs, sont tombés le 11 mars 2009 au collège Alberville à Winnenden sous les balles de Tim Kretschmer, 15 ans, qui se donnera la mort. Rien n'est plus comme avant
... lire la suite


LES MORTS DE DUISBOURG ONT TUÉ LA LOVE PARADE



Les 21 morts et les centaines de blessés victimes du tunnel de Duisbourg, ont donné le coup de grâce à Love Parade. Née il y a vingt ans à Berlin elle avait donné à l'Allemagne l'image de la jeunesse, de l'amour et de la musique
... lire la suite


BMW ESPÈRE SORTIR RENFORCÉ DE LA CRISE



l'usine de Münich est fermée pour cinq semaines, les salariés ne craignent pas les licenciements, leur emploi est garanti jusqu'en 2014
... lire la suite


DRESDE, FAILLITE DE QIMONDA



Dans la Silicon Valley saxonne, le fabricant de mémoire, n'a pas résisté à la crise.
... lire la suite


VW,L'AUTOMOBILE ALLEMANDE MISE EN QUESTION



"Notre pays vit en bonne partie de l'industrie automobile, résume le vice président du syndicat de la métallurgie de Wolfsburg, le fief de VW
... lire la suite


ASSE II: LE STOCKAGE DES DÉCHETS NUCLÉAIRES TOURNE AU DÉSASTRE



En inaugurant le stockage des déchets nucléaires dans une mine de sel il y a quarante ans l'Allemagne était à la pointe de la technique<
... lire la suite


MÉMOIRE: ANNE FRANK RETROUVE LES SIENS



« Salut et bises à tout le monde », le livre qu'est venu présenter à Berlin début décembre le cousin d'Anne Frank, Buddy Elias, a été écrit après la découverte de milliers de lettres et photos entassés dans les greniers de la maison familiale des Frank
... lire la suite


UN AN APRÈS L'INTERDICTION, BERLIN FUME TOUJOURS



on ne grille certes plus la cigarette dans les bureaux et établissements publics, mais dans certains cafés restaurants la fumée a encore ses droits
... lire la suite