Perpétuité tardive pour un criminel nazi | condamnations pour le "gang des retraités" | Grèce: le gouvernement allemand met ses partenaires sur les nerfs |


Perpétuité pour le criminel nazi Heinrich Boere, 88 ans. Ancien SS volontaire, il a été condamné hier par le tribunal d’Aix la Chapelle à la prison à perpétuité pour l’assassinat de trois personnes en juillet et septembre 1944. Mais il est fort peu probable que Boere effectue jamais sa peine, estime lui même le juge qui l’a condamné , note le Berliner Zeitung.
L’homme est malade cardiaque, il vit en maison de retraite, et a assisté au procès sur une chaise roulante. Ses avocats ont foit appel du jugement auprès de la cour fédérale de Karlsruhe, qui ne rendra pas son verdict de sitôt. Il est possible ensuite que le condamné ait recours, si besoin est, à la cour européenne des droits de l’homme.
Boere est hollandais d’origine et a commis ses exactions après avoir rejoint la SS lorsque son pays était occupé. Ses victimes civiles abattues sans défense, un pharmacien, un médecin, un juge, pour sympathie avec la résistance de son propre pays n’ont pas été exécutées sur ordre de ses supérieurs. Mais pour se faire valoir auprès d’eux. Du zèle!
Condamné après guerre par un tribunal d’Amsterdam à la prison à vie, il n’a jamais effectué sa peine. Il s’était réfugié en Allemagne au lendemain du conflit. Et la république fédérale a refusé alors de l’extrader vers la Hollande, en raison de sa nationalité «allemande» acquise lorsqu’il rejoignit la SS par décret du Führer.
La famille hollandaise d’une des victimes de Boere n’avait pas renoncé pour autant à lui faire payer ses crimes et elle a enfin obtenu gain de cause. Même si la condamnation reste symbolique.

Des retraités condamnés pour prise d’otage. Les cinq papis-mamies bavarois voulaient faire rendre gorge à leur conseiller fiscal, qui leur avait fait perdre deux millions en plaçant leurs économies sur des titres dans des banques US. Ils n’en avaient pas revu la couleur rapporte l’hebdomadaire Stern. Ils l’avaient donc enlevé et détenu dans une cave. L’initiateur de l’enlèvement, 74 ans, prétendra au début de son procès qu’il «s’agissait simplement d’une ballade de vacances de quelques jours».
Le conseiller fiscal assurera au contraire avoir été détenu, menacé, battu. Les cinq retraités comptaient récupérer ainsi leur fortune et le contraindront à signer un ordre de virement à leur bénéfice, sur lequel l’otage parviendra à dissimuler un appel au secours. Il sera délivré quatre jour plus tard par un commando de la police.
Le président du tribunal a voulu punir fermement le «gang de retraités" qui avait décidé de se faire lui même justice. Le chef de gang de 74 ans a été condamné à 6 ans de prisons, son principal complice, 61 ans, à quatre ans. Leurs épouses, 80 et 64 ans, ont écopé de peines de prison avec sursis.

Le gouvernement allemand énerve pratiquement tout ses partenaires en ce qui concerne les mécanismes d’aides éventuels à la Grèce qui devraient être mis en oeuvre dans le cadre de la zone euro, estime le Financial Times Deutschland. Un coup l’Allemagne est prête à aider, mais le démenti strict de Berlin ne tarde pas à suivre.
Les marchés attendent un accord de l’UE, jeudi au plus tard. Mais la chancelière et son ministre des finances, Wolfgang Schäuble, ne tirent pas dans le même sens, voire se contredisent.
A Berlin on prétend que ces signaux contraires permanents sont une stratégie qui vise à désarmer les marchés, désemparés par cette "distinctive ambiguity" -ce qui veut dire à peu près «incertitude décidée" en langage banco-boursier.
Le président français soutient maintenant le plan de la chancelière qui veut renvoyer la Grèce sur-endettée, à l’aide du FMI, titre de son côté le Süddeutsche Zeitung. C’est un tournant et un succès pour Merkel.
Jusqu’à présent la France s’opposait à cette perspective. Le recours au FMI signifierait selon Sarkozy que les pays de la zone euro ne sont pas assez forts pour régler leurs problèmes eux même.
C'est un aveu de faiblesse. Schäuble qui critique lui aussi le recours au FMI, ne s’y opposerait plus non plus indique le quotidien münichois. Le ministre des finances réaffirme pourtant aujourd'hui dans les colonnes du Frankfurter Allgemeine Zeitung:» je maintiens mon point de vue. Sur le long terme il vaudrait mieux que la monnaie européenne résolve ses problèmes elle même et le fait qu’une zone monétaire s’en remette au FMI, ne doit et ne peut être qu’une exception.»


Trackbacks

Aucun trackback.

Pour faire un tracback sur ce billet : http://www.michel-verrier.com/revue-presse-allemagne/tb.php?id=581

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire


la Une des Hebdos

04.02.2013
L'enfant soucis de l'Allemagne

les 200 milliards de budget de la politique familiale n'y font rien les naissances restent en panne

20.01.2013
Ce ne sont plus des nègres, les enfants!

Les livres doivent-ils être réécrits pour devenir politiquement corrects.

LIRE SUR MON BERLINBLOG

"IL Y A CINQUANTE ARRIVAIENT LES "GASTARBEITER"



L'industrie allemande avait besoin des travailleurs turcs ...lire la suite


"GRANDE NATION", "NAIN POLITIQUE", ÉTIQUETTES POUR COUPLE BANCAL



Face à la guerre en Lybie, La France est à l'initiative des frappes, L’Allemagne s'abstient ...lire la suite


NUCLÉAIRE,LA DIFFÉRENCE FRANCO-ALLEMANDE



Pourquoi les Allemands sont-ils si remontés contre le nucléaire, à la différence des Français, jusqu'à présent tout au moins? ...lire la suite


ARTE CÔTÉ ALLEMAGNE



Arte Allemagne a dû faire face dés ses débuts à une quarantaine de chaînes concurrentes, dont la chaîne culturelle 3SAT. Une autre histoire qu'en France ...lire la suite


LES FAUX COMPTES DE SARRAZIN




Une équipe d'universitaires accuse l'ancien dirigeant de la Bundesbank d'avoir manipulé données et statistiques, dans son livre « l'Allemagne se liquide elle même » ...lire la suite


UN RACISME ANTI-ALLEMAND?



Dans les collèges ou les jeunes d'origine turque ou arabe sont la majorité, les jeunes Allemands de souche seraient confrontés au choc des cultures et mis à l'écart, selon un documentaire qui a fait beaucoup de bruit: "lutte dans la salle de classe" . ...lire la suite


MODERATION SALARIALE ET SOCIÉTÉ À DEUX VITESSES



Lidl, la chaîne discount, propose un salaire minimum interprofessionnel contre le "dumping salarial", à l'autre bout de l'échelle les salaires ont progressé de 6,7% ces dernières années.... lire la suite


ANGELA MERKEL PRISE ENTRE DEUX FEUX



La chancelière fait face aux critiques des "orthodoxes" qui lui reprochent ses compromis à Bruxelles et à celle des réalistes qui jugent dommageables son profil de "madame no"..... lire la suite


LE NOUVEAU VISAGE DE LA COMMUNAUTÉ JUIVE



Dieter Graumann, le nouveau président du conseil central en Allemagne n'est pas un rescapé de l'Holocauste, comme ses six prédécesseurs et 90% de la communauté aujourd'hui est originaire de l'ex-bloc de l'est... lire la suite


HAMBOURG, ÉCHEC À LA RÉFORME SCOLAIRE



Un référendum d'initiative populaire rejette le prolongement de la scolarité commune des enfants de deux ans. Une claque pour le gouvernement CDU/Verts... lire la suite


-HITLER
-JUIFS DE BERLIN
-TRAVAIL FORCÉ



Trois expositions berlinoises marquantes, pour un travail de mémoire jamais achevé
. ...lire la suite


10 ALLEMANDS PARLENT DE L'EUROPE ET DE L'EURO



S'il existe une nostalgie du Dmark, il n'existe pas de majorité nostalgique, et partisane d'un retour à la monnaie du miracle d'après guerre
... lire la suite


WINNENDEN, LE CHOC DURERA DES ANNÉES ENCORE



Neuf élèves, trois professeurs, sont tombés le 11 mars 2009 au collège Alberville à Winnenden sous les balles de Tim Kretschmer, 15 ans, qui se donnera la mort. Rien n'est plus comme avant
... lire la suite


LES MORTS DE DUISBOURG ONT TUÉ LA LOVE PARADE



Les 21 morts et les centaines de blessés victimes du tunnel de Duisbourg, ont donné le coup de grâce à Love Parade. Née il y a vingt ans à Berlin elle avait donné à l'Allemagne l'image de la jeunesse, de l'amour et de la musique
... lire la suite


BMW ESPÈRE SORTIR RENFORCÉ DE LA CRISE



l'usine de Münich est fermée pour cinq semaines, les salariés ne craignent pas les licenciements, leur emploi est garanti jusqu'en 2014
... lire la suite


DRESDE, FAILLITE DE QIMONDA



Dans la Silicon Valley saxonne, le fabricant de mémoire, n'a pas résisté à la crise.
... lire la suite


VW,L'AUTOMOBILE ALLEMANDE MISE EN QUESTION



"Notre pays vit en bonne partie de l'industrie automobile, résume le vice président du syndicat de la métallurgie de Wolfsburg, le fief de VW
... lire la suite


ASSE II: LE STOCKAGE DES DÉCHETS NUCLÉAIRES TOURNE AU DÉSASTRE



En inaugurant le stockage des déchets nucléaires dans une mine de sel il y a quarante ans l'Allemagne était à la pointe de la technique<
... lire la suite


MÉMOIRE: ANNE FRANK RETROUVE LES SIENS



« Salut et bises à tout le monde », le livre qu'est venu présenter à Berlin début décembre le cousin d'Anne Frank, Buddy Elias, a été écrit après la découverte de milliers de lettres et photos entassés dans les greniers de la maison familiale des Frank
... lire la suite


UN AN APRÈS L'INTERDICTION, BERLIN FUME TOUJOURS



on ne grille certes plus la cigarette dans les bureaux et établissements publics, mais dans certains cafés restaurants la fumée a encore ses droits
... lire la suite