Merkel rencontre Erdogan à Ankara


C’est le rituel de la provocation. Le premier ministre turc Erdogan rajoute régulièrement de l’huile sur le feu. Les Allemands lui répliquent. L’intégration de trois millions de citoyens turcs en Allemagne donne de quoi alimenter la bagarre. La visite de la la chancelière n’a pas échappé à la règle.
Erdogan a revendiqué la possibilité pour les jeunes immigrés d’origine de fréquenter des collèges turcs en Allemagne. Sachant pertinemment qu’il allait déclencher un débat furibond. Et l’Allemagne ajoutait-il devrait enfin leur permettre la double nationalité, souligne le Financial Times Deutschland. Les chefs d’état arabes lui ont fait un triomphe ce week-end alors qu’il leur proposait de combattre avec eux la colonisation de Jerusalem est. Des coups de timbales qui effraient la diplomatie européenne consensuelle. Mais aussi longtemps que les représentants de l’occident tenteront de lui faire avaler une alternative à l’entrée de la Turquie dans l’Union et refuseront d’alléger la délivrance des visas, Erdogan conscient de son pouvoir ne mettra aucune sourdine.
La rassemblement organisé par son parti il y a quelques semaines à Istambul, fait par ailleurs réfléchir. 1500 politiciens et hommes d’affaires d’origine turque venus de toute l’Europe étaient invités à déjeuner. Erdogan leur a demandé d’user de leur influence en faveur de la Turquie.
Ils doivent en particulier acquérir leur nouvelle nationalité, afin de pouvoir s’engager politiquement.
Ils doivent en même temps préserver leur identité turque. l’assimilation leur a répété Erdogan est un crime contre l’humanité, rapporte le Berliner Zeitung. Il ne s’inquiète guère par contre de l’amélioration de leur vie quotidienne et de leur protection sociale. Il veut renforcer la loyauté des Turcs à l’égard de leur patrie d’origine, au risque d’aggraver doublement l’intégration de ses compatriotes en Allemagne en renforçant leur cloisonnement et la défiance de la majorité des Allemands à leur égard.
Merkel a rejeté ce week-end la demande d’Erdogan de création de lycées turcs et souligné au contraire l’importance de la langue allemande pour permettre une intégration réussie des citoyens turcs, note le Tageszeitung. Elle plaide pour que ces gens qui vivent chez nous depuis des générations s’intègrent dans ce pays -prennent part au développement de la vie sociale, active et familiale.
La responsable pour l’intégration du gouvernement, Maria Böhmer (CDU), rappelle pour sa part qu’il y a place déjà pour l’enseignement de la langue turque dans les écoles. Mais la langue allemande soit rester au centre des préoccupations. Elle est la condition préalable au succès à l’école, puis au travail, et aux liens de la société allemande.
Le chef des Verts, Cem Özdemir, estime au contraire qu’il existe une allergie entretenue en Allemagne à l’égard de tout ce qui est turc. Cela tient avant tout à ce que la communauté turque est la première communauté étrangère et se retrouve accusée de tous les échecs de l’intégration.
En ce qui concerne l’adhésion à l’UE, le ministre des affaires étrangères, Guido Westerwelle avait éveillé lui un courant de sympathie lors de sa visite en Turquie en janvier en affirmant que l’Allemagne a intérêt à ce que la Turquie soit membre de l’union européenne. Deux mois et demi plus tard c’est au tour de la chancelière de se rendre à Ankara, toujours aussi sceptique sur le fait que «l’appartenance de la Turquie à l’Europe permette de maintenir le caractère d’origine, la viabilité de l’Europe».
«Il vaudrait mieux que la Turquie soit membre de l’Union mais seulement si elle remplit les critères dans les faits et non dans les mots, estime par contre le démocrate chrétien Ruprecht Polenz, président de la commission des affaires étrangères du Bundestag, dans les colonnes du Tagesspiegel.
Angela Merkel se rend selon lui en tant que chancelière à Ankara et il est clairement explicité dans le contrat de la coalition au pouvoir que l’Allemagne est ouverte quant au résultat des négociations en cours, qui dépendent des progrès de la Turquie par rapport aux critères de Copenhague.
La chambre de commerce et d’industrie (DIHK) enfin se réjouie des bonnes relations entre les deux pays et souhaite que leur cadre s’améliore encore à l’occasion du voyage de la chancelière. Son président Hans Heinrich Driftmann estime dans les colonnes du Berliner Zeitung, que: «la Turquie appartient déjà économiquement à l’Europe».
Elle s'est intégrée encore mieux qu'on ne le croit à travers l'Union douanière. Il est difficile de comprendre que l’attribution des visas dépende encore des invitations. 4000 entrepreneurs allemands sont présent en Turquie par le biais d’investissements ou de filiales. A l’inverse l’Allemagne est le premier partenaire commercial d’Ankara.


Trackbacks

Aucun trackback.

Pour faire un tracback sur ce billet : http://www.michel-verrier.com/revue-presse-allemagne/tb.php?id=585

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire


la Une des Hebdos

04.02.2013
L'enfant soucis de l'Allemagne

les 200 milliards de budget de la politique familiale n'y font rien les naissances restent en panne

20.01.2013
Ce ne sont plus des nègres, les enfants!

Les livres doivent-ils être réécrits pour devenir politiquement corrects.

LIRE SUR MON BERLINBLOG

"IL Y A CINQUANTE ARRIVAIENT LES "GASTARBEITER"



L'industrie allemande avait besoin des travailleurs turcs ...lire la suite


"GRANDE NATION", "NAIN POLITIQUE", ÉTIQUETTES POUR COUPLE BANCAL



Face à la guerre en Lybie, La France est à l'initiative des frappes, L’Allemagne s'abstient ...lire la suite


NUCLÉAIRE,LA DIFFÉRENCE FRANCO-ALLEMANDE



Pourquoi les Allemands sont-ils si remontés contre le nucléaire, à la différence des Français, jusqu'à présent tout au moins? ...lire la suite


ARTE CÔTÉ ALLEMAGNE



Arte Allemagne a dû faire face dés ses débuts à une quarantaine de chaînes concurrentes, dont la chaîne culturelle 3SAT. Une autre histoire qu'en France ...lire la suite


LES FAUX COMPTES DE SARRAZIN




Une équipe d'universitaires accuse l'ancien dirigeant de la Bundesbank d'avoir manipulé données et statistiques, dans son livre « l'Allemagne se liquide elle même » ...lire la suite


UN RACISME ANTI-ALLEMAND?



Dans les collèges ou les jeunes d'origine turque ou arabe sont la majorité, les jeunes Allemands de souche seraient confrontés au choc des cultures et mis à l'écart, selon un documentaire qui a fait beaucoup de bruit: "lutte dans la salle de classe" . ...lire la suite


MODERATION SALARIALE ET SOCIÉTÉ À DEUX VITESSES



Lidl, la chaîne discount, propose un salaire minimum interprofessionnel contre le "dumping salarial", à l'autre bout de l'échelle les salaires ont progressé de 6,7% ces dernières années.... lire la suite


ANGELA MERKEL PRISE ENTRE DEUX FEUX



La chancelière fait face aux critiques des "orthodoxes" qui lui reprochent ses compromis à Bruxelles et à celle des réalistes qui jugent dommageables son profil de "madame no"..... lire la suite


LE NOUVEAU VISAGE DE LA COMMUNAUTÉ JUIVE



Dieter Graumann, le nouveau président du conseil central en Allemagne n'est pas un rescapé de l'Holocauste, comme ses six prédécesseurs et 90% de la communauté aujourd'hui est originaire de l'ex-bloc de l'est... lire la suite


HAMBOURG, ÉCHEC À LA RÉFORME SCOLAIRE



Un référendum d'initiative populaire rejette le prolongement de la scolarité commune des enfants de deux ans. Une claque pour le gouvernement CDU/Verts... lire la suite


-HITLER
-JUIFS DE BERLIN
-TRAVAIL FORCÉ



Trois expositions berlinoises marquantes, pour un travail de mémoire jamais achevé
. ...lire la suite


10 ALLEMANDS PARLENT DE L'EUROPE ET DE L'EURO



S'il existe une nostalgie du Dmark, il n'existe pas de majorité nostalgique, et partisane d'un retour à la monnaie du miracle d'après guerre
... lire la suite


WINNENDEN, LE CHOC DURERA DES ANNÉES ENCORE



Neuf élèves, trois professeurs, sont tombés le 11 mars 2009 au collège Alberville à Winnenden sous les balles de Tim Kretschmer, 15 ans, qui se donnera la mort. Rien n'est plus comme avant
... lire la suite


LES MORTS DE DUISBOURG ONT TUÉ LA LOVE PARADE



Les 21 morts et les centaines de blessés victimes du tunnel de Duisbourg, ont donné le coup de grâce à Love Parade. Née il y a vingt ans à Berlin elle avait donné à l'Allemagne l'image de la jeunesse, de l'amour et de la musique
... lire la suite


BMW ESPÈRE SORTIR RENFORCÉ DE LA CRISE



l'usine de Münich est fermée pour cinq semaines, les salariés ne craignent pas les licenciements, leur emploi est garanti jusqu'en 2014
... lire la suite


DRESDE, FAILLITE DE QIMONDA



Dans la Silicon Valley saxonne, le fabricant de mémoire, n'a pas résisté à la crise.
... lire la suite


VW,L'AUTOMOBILE ALLEMANDE MISE EN QUESTION



"Notre pays vit en bonne partie de l'industrie automobile, résume le vice président du syndicat de la métallurgie de Wolfsburg, le fief de VW
... lire la suite


ASSE II: LE STOCKAGE DES DÉCHETS NUCLÉAIRES TOURNE AU DÉSASTRE



En inaugurant le stockage des déchets nucléaires dans une mine de sel il y a quarante ans l'Allemagne était à la pointe de la technique<
... lire la suite


MÉMOIRE: ANNE FRANK RETROUVE LES SIENS



« Salut et bises à tout le monde », le livre qu'est venu présenter à Berlin début décembre le cousin d'Anne Frank, Buddy Elias, a été écrit après la découverte de milliers de lettres et photos entassés dans les greniers de la maison familiale des Frank
... lire la suite


UN AN APRÈS L'INTERDICTION, BERLIN FUME TOUJOURS



on ne grille certes plus la cigarette dans les bureaux et établissements publics, mais dans certains cafés restaurants la fumée a encore ses droits
... lire la suite