L'enseignement supérieur en panne


L'Allemagne manque d'étudiants dans l'enseignement supérieur, selon une étude de l'OCDE que cite le Berliner Zeitung. Elle se retrouve classée derrière la Turquie, la Belgique ou le Mexique.
Ils représentent aujourd'hui 24% seulement d'une tranche d'age pour les 25-34 ans. Une proportion qui n'a pas varié et reste identique à celle de la tranche d'âge des 55-64. La moyenne des « Akademiker » comme on les appelle ici est de 38% dans les pays de l'OCDE, contre 28% il y a trente ans environ.

A titre de comparaison les chiffres de la France indiquent quant à eux une progression de 17 à 41% d'une tranche d'âge aujourd'hui.
La chute de la natalité depuis les années soixante-dix aggrave encore la situation de la République fédérale, qui ne disposera plus bientôt des salariés qualifiés qui lui sont indispensables.
Le budget de l'enseignement, soit 4,7% du PIB est par ailleurs au dessous de la moyenne de l'OCDE également.
L'organisation internationale accorde par contre toujours de bons points à l'enseignement dual, qui permet d'allier la formation des jeunes à l'école et à l'entreprise. Mais le nombre d'écoliers qui sont incapables de faire le pas vers l'enseignement professionnel par manque de formation de base -lecture, calcul-, s'accroit également et représente 1/3 des candidats potentiels aujourd'hui.
Ils échouent dans un système de transition dont ils ne sortent pas mieux armés. Que pensent donc les politiques responsables de la formation de ces chiffres alors que l'on discute tellement de l'intégration, interroge le Tageszeitung. Ils sont visiblement contre puisqu'ils investissent des milliards pour sélectionner les enfants au plus tôt, dés l'école primaire. L'Allemagne gâche un potentiel énorme avec sa politique de l'éducation.
Les jeunes issus des familles défavorisées n'ont quasiment aucune chance d'intégrer durablement le marché du travail à un poste stable. Car sans l'Abitur qui ouvre la porte de la faculté il est quasi exclu d'accéder aux emplois hautement qualifiés.
Plus d'un million d'écolier en fin d'étude élémentaire n'ont pas de place d'apprentissage sûre. Et cet été les parents de Hambourg ont démontré avec quelle énergie agressive ils étaient prêts à défendre ce système de sélection et les privilèges culturels de leurs enfants qui, bénéficiant de l'environnement familial, rejoignent dés 9 ans le Lycée ou ils prépareront l'Abitur.
Un système de plus en plus menaçant, même pour les esprits les plus conservateurs cependant. Les jeunes les plus qualifiés quittent l'Allemagne ce qui met en cause sa compétitivité, au moment même ou le nombre d'enfants pour relayer la génération précédente se réduit encore.


Trackbacks

Aucun trackback.

Pour faire un tracback sur ce billet : http://www.michel-verrier.com/revue-presse-allemagne/tb.php?id=693

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire


la Une des Hebdos

04.02.2013
L'enfant soucis de l'Allemagne

les 200 milliards de budget de la politique familiale n'y font rien les naissances restent en panne

20.01.2013
Ce ne sont plus des nègres, les enfants!

Les livres doivent-ils être réécrits pour devenir politiquement corrects.

LIRE SUR MON BERLINBLOG

"IL Y A CINQUANTE ARRIVAIENT LES "GASTARBEITER"



L'industrie allemande avait besoin des travailleurs turcs ...lire la suite


"GRANDE NATION", "NAIN POLITIQUE", ÉTIQUETTES POUR COUPLE BANCAL



Face à la guerre en Lybie, La France est à l'initiative des frappes, L’Allemagne s'abstient ...lire la suite


NUCLÉAIRE,LA DIFFÉRENCE FRANCO-ALLEMANDE



Pourquoi les Allemands sont-ils si remontés contre le nucléaire, à la différence des Français, jusqu'à présent tout au moins? ...lire la suite


ARTE CÔTÉ ALLEMAGNE



Arte Allemagne a dû faire face dés ses débuts à une quarantaine de chaînes concurrentes, dont la chaîne culturelle 3SAT. Une autre histoire qu'en France ...lire la suite


LES FAUX COMPTES DE SARRAZIN




Une équipe d'universitaires accuse l'ancien dirigeant de la Bundesbank d'avoir manipulé données et statistiques, dans son livre « l'Allemagne se liquide elle même » ...lire la suite


UN RACISME ANTI-ALLEMAND?



Dans les collèges ou les jeunes d'origine turque ou arabe sont la majorité, les jeunes Allemands de souche seraient confrontés au choc des cultures et mis à l'écart, selon un documentaire qui a fait beaucoup de bruit: "lutte dans la salle de classe" . ...lire la suite


MODERATION SALARIALE ET SOCIÉTÉ À DEUX VITESSES



Lidl, la chaîne discount, propose un salaire minimum interprofessionnel contre le "dumping salarial", à l'autre bout de l'échelle les salaires ont progressé de 6,7% ces dernières années.... lire la suite


ANGELA MERKEL PRISE ENTRE DEUX FEUX



La chancelière fait face aux critiques des "orthodoxes" qui lui reprochent ses compromis à Bruxelles et à celle des réalistes qui jugent dommageables son profil de "madame no"..... lire la suite


LE NOUVEAU VISAGE DE LA COMMUNAUTÉ JUIVE



Dieter Graumann, le nouveau président du conseil central en Allemagne n'est pas un rescapé de l'Holocauste, comme ses six prédécesseurs et 90% de la communauté aujourd'hui est originaire de l'ex-bloc de l'est... lire la suite


HAMBOURG, ÉCHEC À LA RÉFORME SCOLAIRE



Un référendum d'initiative populaire rejette le prolongement de la scolarité commune des enfants de deux ans. Une claque pour le gouvernement CDU/Verts... lire la suite


-HITLER
-JUIFS DE BERLIN
-TRAVAIL FORCÉ



Trois expositions berlinoises marquantes, pour un travail de mémoire jamais achevé
. ...lire la suite


10 ALLEMANDS PARLENT DE L'EUROPE ET DE L'EURO



S'il existe une nostalgie du Dmark, il n'existe pas de majorité nostalgique, et partisane d'un retour à la monnaie du miracle d'après guerre
... lire la suite


WINNENDEN, LE CHOC DURERA DES ANNÉES ENCORE



Neuf élèves, trois professeurs, sont tombés le 11 mars 2009 au collège Alberville à Winnenden sous les balles de Tim Kretschmer, 15 ans, qui se donnera la mort. Rien n'est plus comme avant
... lire la suite


LES MORTS DE DUISBOURG ONT TUÉ LA LOVE PARADE



Les 21 morts et les centaines de blessés victimes du tunnel de Duisbourg, ont donné le coup de grâce à Love Parade. Née il y a vingt ans à Berlin elle avait donné à l'Allemagne l'image de la jeunesse, de l'amour et de la musique
... lire la suite


BMW ESPÈRE SORTIR RENFORCÉ DE LA CRISE



l'usine de Münich est fermée pour cinq semaines, les salariés ne craignent pas les licenciements, leur emploi est garanti jusqu'en 2014
... lire la suite


DRESDE, FAILLITE DE QIMONDA



Dans la Silicon Valley saxonne, le fabricant de mémoire, n'a pas résisté à la crise.
... lire la suite


VW,L'AUTOMOBILE ALLEMANDE MISE EN QUESTION



"Notre pays vit en bonne partie de l'industrie automobile, résume le vice président du syndicat de la métallurgie de Wolfsburg, le fief de VW
... lire la suite


ASSE II: LE STOCKAGE DES DÉCHETS NUCLÉAIRES TOURNE AU DÉSASTRE



En inaugurant le stockage des déchets nucléaires dans une mine de sel il y a quarante ans l'Allemagne était à la pointe de la technique<
... lire la suite


MÉMOIRE: ANNE FRANK RETROUVE LES SIENS



« Salut et bises à tout le monde », le livre qu'est venu présenter à Berlin début décembre le cousin d'Anne Frank, Buddy Elias, a été écrit après la découverte de milliers de lettres et photos entassés dans les greniers de la maison familiale des Frank
... lire la suite


UN AN APRÈS L'INTERDICTION, BERLIN FUME TOUJOURS



on ne grille certes plus la cigarette dans les bureaux et établissements publics, mais dans certains cafés restaurants la fumée a encore ses droits
... lire la suite