Roms, Berlin entre Bruxelles et Paris


La semaine dernière encore Reding et Barroso avait catégoriquement refusé de condamner la politique française à l'égard des Roms, souligne le Frankfurter Rundeschau. Leurs critiques leur reprochaient d'ailleurs de ne pas oser s'affronter ouvertement avec le président Sarkozy, alors qu'une résolution du parlement européen votée jeudi, les appelait à réagir.
Ils ont changé d'attitude en découvrant la circulaire adressée au préfets par le ministre de l'intérieur, Brice Hortefeux, visant particulièrement les Roms. « Mieux vaut tard que jamais », souligne Daniel Cohn Bendit, chef des Verts, soutenu par Martin Schulz le président du groupe des sociaux démocrates au parlement européen, qui ont impulsé la condamnation de la politique française avec l'appui des libéraux et de « la gauche », et contre les voeux du parti populaire européen, le groupe auquel appartiennent à la fois la CDU, la CSU et l'UMP du président français.
Paris pourrait certes chercher l'appui d'autres capitales, comme ce fut le cas lorsque les principaux pays de l'Union ont voulu affaiblir le pacte de stabilité. Mais cela ne sera guère fructueux, estime le Frankfurter Allgemeine Zeitung. L'objet de la polémique est trop sensible, chargé d'histoire pour les européens. Il ne s'agit pas seulement de démontrer la validité des traités européens en ce qui concerne la libre circulation des ressortissants des pays membres de l'Union, mais de faire la preuve de ce que respect des droits de l'homme de tous les citoyens de l'Union est intangible.
La commission et le parlement veulent démontrer au monde que l'Union européenne est un modèle sur cette question. Les critères ethniques ne peuvent en aucun cas déterminer une politique et les Européens ont tiré les leçon de la seconde guerre mondiale. Or si la France passe outre, d'autre brèches vont s'ouvrir au sud, à l'est et à l'ouest, mettant en cause l'égalité à laquelle ont droit les tziganes par rapport aux autres citoyens. L'Europe des citoyens ne serait plus alors qu'une farce, un « monstre bureaucratique ».
La chancelière Angela Merkel a pris ses distances vis à vis de Bruxelles et des mots durs employés par la commissaire européenne Viviane Reding à l'égard de la France, signale Focus. Elle estime que le ton employé et les comparaisons historiques en particulier sont absolument hors de propos. Assimiler les expulsions de Roms par la France et les déportations organisées par les nazis passe évidemment mal à Berlin. Le porte parole de la chancelière n'en a pas moins indiqué qu'il était bien du ressort de la commission de veiller au respect des traités, des droits de l'Homme en particulier et d'émettre son point de vue, tout en gardant le sens de la mesure.
La colère de la commissaire européenne se comprend commente le Kölner Stadt-Anzeiger. Elle tient à son impuissance. Elle s'est faite mener en bateau, avec son collègue Barroso, pendant tout l'été par Nicolas Sarkozy et ses aides. Elle n'osait pas intervenir alors que la France expulsait à tour de bras des citoyens européens et une circulaire a tout à coup fait surface démontrant que Paris s'en prenait à un peuple entier, les Roms. Mais madame Reding devrait maintenant se demander si elle a bien la taille nécessaire pour exercer la charge de commissaire européenne à la justice et aux droits de l'Homme.
La commission européenne a déjà fait appel maintes fois à la cour européenne pour s'assurer du respect des droits de l'Homme dans l'un des états membres, signale le Badische Zeitung. L'Allemagne y a été condamnée par exemple pour discrimination à l'égard des coupes homosexuelles en ce qui concerne les pensions de retraite. En ce qui concerne les Roms, Barroso avait préféré s'en tenir jusqu'à présent à des mises en garde. La chasse au Roms en Italie il y a deux avait pourtant déjà fait réagir dans toute l'Europe. Mais les temps ont changé. Le traité de Lisbonne donne droit à la parole à Bruxelles en ce qui concerne le respect des droits de l'Homme. Et la nouvelle commission a du se plier aux pressions des libéraux qui voulaient que cette question soit mise en valeur à Bruxelles et placée sous l'autorité d'un commissaire. La luxembourgeoise Viviane Reding jusrement qui semblait se réjouir mardi d'avoir abandonné toute retenue diplomatique.


Trackbacks

Aucun trackback.

Pour faire un tracback sur ce billet : http://www.michel-verrier.com/revue-presse-allemagne/tb.php?id=700

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire


la Une des Hebdos

04.02.2013
L'enfant soucis de l'Allemagne

les 200 milliards de budget de la politique familiale n'y font rien les naissances restent en panne

20.01.2013
Ce ne sont plus des nègres, les enfants!

Les livres doivent-ils être réécrits pour devenir politiquement corrects.

LIRE SUR MON BERLINBLOG

"IL Y A CINQUANTE ARRIVAIENT LES "GASTARBEITER"



L'industrie allemande avait besoin des travailleurs turcs ...lire la suite


"GRANDE NATION", "NAIN POLITIQUE", ÉTIQUETTES POUR COUPLE BANCAL



Face à la guerre en Lybie, La France est à l'initiative des frappes, L’Allemagne s'abstient ...lire la suite


NUCLÉAIRE,LA DIFFÉRENCE FRANCO-ALLEMANDE



Pourquoi les Allemands sont-ils si remontés contre le nucléaire, à la différence des Français, jusqu'à présent tout au moins? ...lire la suite


ARTE CÔTÉ ALLEMAGNE



Arte Allemagne a dû faire face dés ses débuts à une quarantaine de chaînes concurrentes, dont la chaîne culturelle 3SAT. Une autre histoire qu'en France ...lire la suite


LES FAUX COMPTES DE SARRAZIN




Une équipe d'universitaires accuse l'ancien dirigeant de la Bundesbank d'avoir manipulé données et statistiques, dans son livre « l'Allemagne se liquide elle même » ...lire la suite


UN RACISME ANTI-ALLEMAND?



Dans les collèges ou les jeunes d'origine turque ou arabe sont la majorité, les jeunes Allemands de souche seraient confrontés au choc des cultures et mis à l'écart, selon un documentaire qui a fait beaucoup de bruit: "lutte dans la salle de classe" . ...lire la suite


MODERATION SALARIALE ET SOCIÉTÉ À DEUX VITESSES



Lidl, la chaîne discount, propose un salaire minimum interprofessionnel contre le "dumping salarial", à l'autre bout de l'échelle les salaires ont progressé de 6,7% ces dernières années.... lire la suite


ANGELA MERKEL PRISE ENTRE DEUX FEUX



La chancelière fait face aux critiques des "orthodoxes" qui lui reprochent ses compromis à Bruxelles et à celle des réalistes qui jugent dommageables son profil de "madame no"..... lire la suite


LE NOUVEAU VISAGE DE LA COMMUNAUTÉ JUIVE



Dieter Graumann, le nouveau président du conseil central en Allemagne n'est pas un rescapé de l'Holocauste, comme ses six prédécesseurs et 90% de la communauté aujourd'hui est originaire de l'ex-bloc de l'est... lire la suite


HAMBOURG, ÉCHEC À LA RÉFORME SCOLAIRE



Un référendum d'initiative populaire rejette le prolongement de la scolarité commune des enfants de deux ans. Une claque pour le gouvernement CDU/Verts... lire la suite


-HITLER
-JUIFS DE BERLIN
-TRAVAIL FORCÉ



Trois expositions berlinoises marquantes, pour un travail de mémoire jamais achevé
. ...lire la suite


10 ALLEMANDS PARLENT DE L'EUROPE ET DE L'EURO



S'il existe une nostalgie du Dmark, il n'existe pas de majorité nostalgique, et partisane d'un retour à la monnaie du miracle d'après guerre
... lire la suite


WINNENDEN, LE CHOC DURERA DES ANNÉES ENCORE



Neuf élèves, trois professeurs, sont tombés le 11 mars 2009 au collège Alberville à Winnenden sous les balles de Tim Kretschmer, 15 ans, qui se donnera la mort. Rien n'est plus comme avant
... lire la suite


LES MORTS DE DUISBOURG ONT TUÉ LA LOVE PARADE



Les 21 morts et les centaines de blessés victimes du tunnel de Duisbourg, ont donné le coup de grâce à Love Parade. Née il y a vingt ans à Berlin elle avait donné à l'Allemagne l'image de la jeunesse, de l'amour et de la musique
... lire la suite


BMW ESPÈRE SORTIR RENFORCÉ DE LA CRISE



l'usine de Münich est fermée pour cinq semaines, les salariés ne craignent pas les licenciements, leur emploi est garanti jusqu'en 2014
... lire la suite


DRESDE, FAILLITE DE QIMONDA



Dans la Silicon Valley saxonne, le fabricant de mémoire, n'a pas résisté à la crise.
... lire la suite


VW,L'AUTOMOBILE ALLEMANDE MISE EN QUESTION



"Notre pays vit en bonne partie de l'industrie automobile, résume le vice président du syndicat de la métallurgie de Wolfsburg, le fief de VW
... lire la suite


ASSE II: LE STOCKAGE DES DÉCHETS NUCLÉAIRES TOURNE AU DÉSASTRE



En inaugurant le stockage des déchets nucléaires dans une mine de sel il y a quarante ans l'Allemagne était à la pointe de la technique<
... lire la suite


MÉMOIRE: ANNE FRANK RETROUVE LES SIENS



« Salut et bises à tout le monde », le livre qu'est venu présenter à Berlin début décembre le cousin d'Anne Frank, Buddy Elias, a été écrit après la découverte de milliers de lettres et photos entassés dans les greniers de la maison familiale des Frank
... lire la suite


UN AN APRÈS L'INTERDICTION, BERLIN FUME TOUJOURS



on ne grille certes plus la cigarette dans les bureaux et établissements publics, mais dans certains cafés restaurants la fumée a encore ses droits
... lire la suite