La cour constitutionnelle tranche en faveur d'un historien révisionniste


La cour constitutionnelle de Karlsruhe a-t-elle rendu les honneurs à un révisionniste? Son dernier jugement condamnant le centre fédérale de formation politique (BPB) pour avoir discrédité l’historien et politologue Konrad Löw porte tord avant tout à la cour constitutionnelle elle même estime le Berliner Zeitung. Les jugements de la cour font plutôt référence, d'habitude...
En 2004, le BPB avait envoyé au pilon un texte paru dans l’une de ses publications, et dans lequel l’historien prétendait que la majorité des Allemands «sympathisaient avec les juifs persécuté sous le nazisme». Évoquant même «une symbiose des juifs et des Allemands sous la croix gammée". Le centre fédéral s’était excusé auprès de ses lecteurs heurtés par ces propos, prenant ses distances en termes très virulents vis à vis de l’historien. «Face à des affirmations d’une telle bêtise c’est en effet son rôle»
. Löw avait porté plainte contre le BPB. Il avait été débouté en 2006 par le tribunal administratif. La cour fédérale vient de casser ce jugement, parce qu’elle estime au contraire que les droits de la personne dont jouit comme tout autre l’historien, n’ont pas été respectés. Le centre fédéral peut certes se distancier de son point de vue extrêmiste, mais n’aurait pas mis les formes pour condamner ses écrits, donnant l’impression qu’ils méritaient seulement d’être détruits sans même qu’il y soit répondu. «Mais tout autre comportement du BPB l’aurait immédiatement discrédité, s’insurge le quotidien berlinois.»
«65 ans après l’Holocauste on a donc le droit d’écrire à nouveau que les Juifs sont responsables des persécutions qu’ils ont subis, conclu le Süddeutsche Zeitung.» Löw est un vieux professeur, ancré très à droite il développe la thèse selon laquelle c’est la république de Weimar et la participation de nombre de Juifs à la révolution communiste en Bavières, en Russie et en Hongrie qui est à l’origine de l’anti-sémitisme en Allemagne.
«Le BPB qui a détruit ses textes publiés sous son autorité serait coupable d’avoir entravé ainsi la liberté de penser? Mais ce sont les juges de la cour constitutionnelle qui ont besoin de formation politique, conclu le quotidien de Münich.»
La persécution des juifs sous le IIIè Reich n’aurait pas pu se produire contre la volonté de la majorité de la population, souligne l’historien Wolfgang Benz dans les colonnes de die Welt. Le régime a pris toutes les précautions à l’époque et multiplié les campagnes de propagandes nécessaires afin que les Allemands cautionnent les mesures anti-sémites radicales qui allaient croissantes.
«La thèse de Löw selon laquelle les Allemands n’auraient jamais approuvé le génocide n’est que le vieux mensonge qui se répète. Dabord les Allemands n’auraient d’abord rien su des horreurs perpétrées contre les juifs. Ensuite ils auraient majoritairement désapprouvé la politique anti-sémite. Et pour finir c’est une petite bande de scélérats qui aurait pris le pouvoir de façon inexpliquée en Allemagne, qui serait à l’origine de tous ces crimes.»
L’historien spécialiste de l’antisémitisme et professeur d’université à Münich souligne au passage à l’égard de la cour de Karlsruhe qu’il polémique depuis des décennies contre les thèses de Löw, qui s’appuie des sources et des témoignages tronqués ou sortis de leur contexte. Ce qui tient du discours idéologique et non de la recherche scientifique.
Konrad Löw se félicite au contraire du jugement, dans les colonnes de l’hebdomadaire Jungen Freiheit, porte parole de la «nouvelle droite" très extrême.... C’est une victoire de la liberté d’expression et de recherche, selon lui.
Il s’agit de chercher la vérité historique et non de répondre à des impératifs politique. Le BPB porte atteinte à la dignité de la majorité des Allemands, selon lui, lorsqu’il affirme qu’ils étaient au courant des persécutions endurées par les Juifs, sans en apporter la preuve.
«Löw s’est discrédité jusque dans les rangs conservateurs lorsqu’il a collaboré avec la secte Moon, rappelle de son côté l’hebdomadaire die Zeit.» « Il détourne la recherche pour en faire mauvais usage en politique. Derrière le masque d’un catholique véritable et d’un scientifique intègre, il pratique une politique de révision de l’histoire estime un collaborateur scientifique de l’église catholique à Münich.


Trackbacks

Aucun trackback.

Pour faire un tracback sur ce billet : http://www.michel-verrier.com/revue-presse-allemagne/tb.php?id=709

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire


la Une des Hebdos

04.02.2013
L'enfant soucis de l'Allemagne

les 200 milliards de budget de la politique familiale n'y font rien les naissances restent en panne

20.01.2013
Ce ne sont plus des nègres, les enfants!

Les livres doivent-ils être réécrits pour devenir politiquement corrects.

LIRE SUR MON BERLINBLOG

"IL Y A CINQUANTE ARRIVAIENT LES "GASTARBEITER"



L'industrie allemande avait besoin des travailleurs turcs ...lire la suite


"GRANDE NATION", "NAIN POLITIQUE", ÉTIQUETTES POUR COUPLE BANCAL



Face à la guerre en Lybie, La France est à l'initiative des frappes, L’Allemagne s'abstient ...lire la suite


NUCLÉAIRE,LA DIFFÉRENCE FRANCO-ALLEMANDE



Pourquoi les Allemands sont-ils si remontés contre le nucléaire, à la différence des Français, jusqu'à présent tout au moins? ...lire la suite


ARTE CÔTÉ ALLEMAGNE



Arte Allemagne a dû faire face dés ses débuts à une quarantaine de chaînes concurrentes, dont la chaîne culturelle 3SAT. Une autre histoire qu'en France ...lire la suite


LES FAUX COMPTES DE SARRAZIN




Une équipe d'universitaires accuse l'ancien dirigeant de la Bundesbank d'avoir manipulé données et statistiques, dans son livre « l'Allemagne se liquide elle même » ...lire la suite


UN RACISME ANTI-ALLEMAND?



Dans les collèges ou les jeunes d'origine turque ou arabe sont la majorité, les jeunes Allemands de souche seraient confrontés au choc des cultures et mis à l'écart, selon un documentaire qui a fait beaucoup de bruit: "lutte dans la salle de classe" . ...lire la suite


MODERATION SALARIALE ET SOCIÉTÉ À DEUX VITESSES



Lidl, la chaîne discount, propose un salaire minimum interprofessionnel contre le "dumping salarial", à l'autre bout de l'échelle les salaires ont progressé de 6,7% ces dernières années.... lire la suite


ANGELA MERKEL PRISE ENTRE DEUX FEUX



La chancelière fait face aux critiques des "orthodoxes" qui lui reprochent ses compromis à Bruxelles et à celle des réalistes qui jugent dommageables son profil de "madame no"..... lire la suite


LE NOUVEAU VISAGE DE LA COMMUNAUTÉ JUIVE



Dieter Graumann, le nouveau président du conseil central en Allemagne n'est pas un rescapé de l'Holocauste, comme ses six prédécesseurs et 90% de la communauté aujourd'hui est originaire de l'ex-bloc de l'est... lire la suite


HAMBOURG, ÉCHEC À LA RÉFORME SCOLAIRE



Un référendum d'initiative populaire rejette le prolongement de la scolarité commune des enfants de deux ans. Une claque pour le gouvernement CDU/Verts... lire la suite


-HITLER
-JUIFS DE BERLIN
-TRAVAIL FORCÉ



Trois expositions berlinoises marquantes, pour un travail de mémoire jamais achevé
. ...lire la suite


10 ALLEMANDS PARLENT DE L'EUROPE ET DE L'EURO



S'il existe une nostalgie du Dmark, il n'existe pas de majorité nostalgique, et partisane d'un retour à la monnaie du miracle d'après guerre
... lire la suite


WINNENDEN, LE CHOC DURERA DES ANNÉES ENCORE



Neuf élèves, trois professeurs, sont tombés le 11 mars 2009 au collège Alberville à Winnenden sous les balles de Tim Kretschmer, 15 ans, qui se donnera la mort. Rien n'est plus comme avant
... lire la suite


LES MORTS DE DUISBOURG ONT TUÉ LA LOVE PARADE



Les 21 morts et les centaines de blessés victimes du tunnel de Duisbourg, ont donné le coup de grâce à Love Parade. Née il y a vingt ans à Berlin elle avait donné à l'Allemagne l'image de la jeunesse, de l'amour et de la musique
... lire la suite


BMW ESPÈRE SORTIR RENFORCÉ DE LA CRISE



l'usine de Münich est fermée pour cinq semaines, les salariés ne craignent pas les licenciements, leur emploi est garanti jusqu'en 2014
... lire la suite


DRESDE, FAILLITE DE QIMONDA



Dans la Silicon Valley saxonne, le fabricant de mémoire, n'a pas résisté à la crise.
... lire la suite


VW,L'AUTOMOBILE ALLEMANDE MISE EN QUESTION



"Notre pays vit en bonne partie de l'industrie automobile, résume le vice président du syndicat de la métallurgie de Wolfsburg, le fief de VW
... lire la suite


ASSE II: LE STOCKAGE DES DÉCHETS NUCLÉAIRES TOURNE AU DÉSASTRE



En inaugurant le stockage des déchets nucléaires dans une mine de sel il y a quarante ans l'Allemagne était à la pointe de la technique<
... lire la suite


MÉMOIRE: ANNE FRANK RETROUVE LES SIENS



« Salut et bises à tout le monde », le livre qu'est venu présenter à Berlin début décembre le cousin d'Anne Frank, Buddy Elias, a été écrit après la découverte de milliers de lettres et photos entassés dans les greniers de la maison familiale des Frank
... lire la suite


UN AN APRÈS L'INTERDICTION, BERLIN FUME TOUJOURS



on ne grille certes plus la cigarette dans les bureaux et établissements publics, mais dans certains cafés restaurants la fumée a encore ses droits
... lire la suite