Atome, arrêt des centrales, l'exception allemande | Les armes franco-allemande de Kadhafi |


Les Allemands n'ont vraiment aucune envie d'être à nouveau une « exception», et pourtant « ils sont encore les seuls dans le monde à réagir au drame japonais en débranchant aussitôt une part significative de leurs centrales nucléaires du réseau, remarque le Berliner Zeitung. Aucun autre pays n'est aussi décidé à sortir du nucléaire. A quelques kilomètres de chez nous, en Pologne, on prévoit de construire de nouvelles centrales. Et l'on évoque à nouveau cette « peur allemande » cette maladie nationale. »
La rapidité avec laquelle on remet en cause la prolongation de la durée d'exploitation des centrales, censée avoir été adoptée après mûres réflexions n'inspire guère confiance, il est vrai. « Les Allemands seraient incapables de peser les risques rationnellement soulignent les critiques. La pensée anglo-saxonne cherche à les réduire au maximum, les Allemands à les éliminer. Comme s'ils ne pouvaient penser que de façon totalitaire ». Mais à bien y regarder le mouvement contre l'atome n'a rien d'hystérique. Insensible aux modes, il regroupe les générations, ignore la panique et se plie aux compromis sur le long terme pour sortir de l'atome.
« Au lieu de la « peur allemande », il faudrait plutôt parler du « nouveau calme allemand ». Aucune technologie ne doit pouvoir surpasser les risques des catastrophes naturelles. C'est un consensus que les Allemand partagent depuis longtemps. Ils ne veulent plus dépasser les bornes. « Ils n'imaginent pas un monde meilleur que celui qu'ils connaissent, mais imaginent facilement le pire. Ils partagent un sentiment intime de l'imaginable, qui remonte à 1933 et à l'apparition de l'horreur, inconcevable, chez eux, l'un des peuples les plus avancés de la terre.
La conscience de l'impensable est devenu depuis part de l'identité allemande ». Cela n'a rien à voir avec une « peur allemande ». Mais toute technologie qui ne tolère pas l'erreur semble devoir être écartée, dés qu'elle évoque l'éventualité de l' imprévisible. « C'est une question d'humilité, un comportement conservateur au bon sens du mot au delà de toutes les frontières des partis ».
« Les allemands ne sont pas seuls, Hugo Chavez est avec nous », titre de son côté le quotidien populaire BZ « les dangers du nucléaire sont trop importants  pour l'ami de Kadhafi. Mais tous les autre pays se sont donné plus de temps pour réfléchir que la chancelière et l'imprévisible Chavez, qui baigne dans le pétrole ».
Pouvons nous réellement nous payer le luxe de la sortie de l'atome, poursuit le quotidien. Le prix de l'électricité devrait augmenter de 7% si l'on débranche 8 centrales du réseau. La sortie de l'atome coûterait environ 80 euros à un ménage en ce qui concerne sa consommation d'électricité. Débrancher les 17 centrales du jour au lendemain serait « un suicide économique », selon un expert de l'institut de recherche économique (RWI) et plus la sortie du nucléaire sera rapide, plus elle coûtera cher.
« Mais la sécurité à son prix », souligne Angela Merkel. 22,6% de l'énergie provient du nucléaire en Allemagne, contre 42,4% du charbon, et 16,5% des énergies renouvelables.
Le quotidien économique Handelsblatt souligne que le « tournant » de la chancelière vis à vis de l'atome n'a probablement pas de base légale selon les juristes. La loi de prolongation de la durée d'exploitation des centrales ayant été adoptée par le parlement, que Merkel n'a pas consulté pour décider de ses nouvelles mesures.
L'arrêt des sept centrales prévues met en cause l'autorité de leurs exploitants, et pourrait leur coûter très cher. Les dédommagements qu'ils pourraient réclamer s'élèveraient à plusieurs milliard d'euros.
L'opposition a été prise de court par le tournant d'Angela Merkel, elle a du mal à critiquer efficacement la nouvelle politique de l'atome du gouvernement, souligne le Frankfurter Rundschau. C'est « un tournant à 180 degrés qui n'est pas crédible », selon Sigmar Gabriel, le président du SPD.
« Je redoute que l'on ne trouve de bonnes raisons de prolonger le fonctionnement des vielles centrales au lendemain du 27 mars » et des élections dans la Land de Bad-Würtemberg, assène Franck Walter Steinmeier, président du groupe parlementaire social démocrate. Le SPD et les Verts se tenaient prudemment en retrait au lendemain de la catastrophe nucléaire, craignant de se voir accuser d'exploiter le drame. « Et puis la chancelière s'est propulsée tout à coup à la tête du mouvement de sortie de l'atome et tente de capturer l'un des thèmes de l'opposition. Avec la décision d'un moratoire et l'arrêt des centrales les plus âgées le gouvernement occupe le terrain. Que peuvent demander de plus les Verts ? »

*Les armes franco-allemandes de Kadhafi. Le Handelsblatt souligne que l'Allemagne a donné le feu vert aux livraisons de missiles anti-chars Milan 3 par la France à la Lybie. Les plates formes de lancement sont produites en Bavières par une filiale d'Eads. On ignore si elles ont été utilisées par le dictateur contre son peuple. Les principaux fournisseurs d'armes européens de Kadhafi sont dans l'ordre: l'Italie, la France, la Grande-Bretagne et l'Allemagne.


Trackbacks

Aucun trackback.

Pour faire un tracback sur ce billet : http://www.michel-verrier.com/revue-presse-allemagne/tb.php?id=834

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire


la Une des Hebdos

04.02.2013
L'enfant soucis de l'Allemagne

les 200 milliards de budget de la politique familiale n'y font rien les naissances restent en panne

20.01.2013
Ce ne sont plus des nègres, les enfants!

Les livres doivent-ils être réécrits pour devenir politiquement corrects.

LIRE SUR MON BERLINBLOG

"IL Y A CINQUANTE ARRIVAIENT LES "GASTARBEITER"



L'industrie allemande avait besoin des travailleurs turcs ...lire la suite


"GRANDE NATION", "NAIN POLITIQUE", ÉTIQUETTES POUR COUPLE BANCAL



Face à la guerre en Lybie, La France est à l'initiative des frappes, L’Allemagne s'abstient ...lire la suite


NUCLÉAIRE,LA DIFFÉRENCE FRANCO-ALLEMANDE



Pourquoi les Allemands sont-ils si remontés contre le nucléaire, à la différence des Français, jusqu'à présent tout au moins? ...lire la suite


ARTE CÔTÉ ALLEMAGNE



Arte Allemagne a dû faire face dés ses débuts à une quarantaine de chaînes concurrentes, dont la chaîne culturelle 3SAT. Une autre histoire qu'en France ...lire la suite


LES FAUX COMPTES DE SARRAZIN




Une équipe d'universitaires accuse l'ancien dirigeant de la Bundesbank d'avoir manipulé données et statistiques, dans son livre « l'Allemagne se liquide elle même » ...lire la suite


UN RACISME ANTI-ALLEMAND?



Dans les collèges ou les jeunes d'origine turque ou arabe sont la majorité, les jeunes Allemands de souche seraient confrontés au choc des cultures et mis à l'écart, selon un documentaire qui a fait beaucoup de bruit: "lutte dans la salle de classe" . ...lire la suite


MODERATION SALARIALE ET SOCIÉTÉ À DEUX VITESSES



Lidl, la chaîne discount, propose un salaire minimum interprofessionnel contre le "dumping salarial", à l'autre bout de l'échelle les salaires ont progressé de 6,7% ces dernières années.... lire la suite


ANGELA MERKEL PRISE ENTRE DEUX FEUX



La chancelière fait face aux critiques des "orthodoxes" qui lui reprochent ses compromis à Bruxelles et à celle des réalistes qui jugent dommageables son profil de "madame no"..... lire la suite


LE NOUVEAU VISAGE DE LA COMMUNAUTÉ JUIVE



Dieter Graumann, le nouveau président du conseil central en Allemagne n'est pas un rescapé de l'Holocauste, comme ses six prédécesseurs et 90% de la communauté aujourd'hui est originaire de l'ex-bloc de l'est... lire la suite


HAMBOURG, ÉCHEC À LA RÉFORME SCOLAIRE



Un référendum d'initiative populaire rejette le prolongement de la scolarité commune des enfants de deux ans. Une claque pour le gouvernement CDU/Verts... lire la suite


-HITLER
-JUIFS DE BERLIN
-TRAVAIL FORCÉ



Trois expositions berlinoises marquantes, pour un travail de mémoire jamais achevé
. ...lire la suite


10 ALLEMANDS PARLENT DE L'EUROPE ET DE L'EURO



S'il existe une nostalgie du Dmark, il n'existe pas de majorité nostalgique, et partisane d'un retour à la monnaie du miracle d'après guerre
... lire la suite


WINNENDEN, LE CHOC DURERA DES ANNÉES ENCORE



Neuf élèves, trois professeurs, sont tombés le 11 mars 2009 au collège Alberville à Winnenden sous les balles de Tim Kretschmer, 15 ans, qui se donnera la mort. Rien n'est plus comme avant
... lire la suite


LES MORTS DE DUISBOURG ONT TUÉ LA LOVE PARADE



Les 21 morts et les centaines de blessés victimes du tunnel de Duisbourg, ont donné le coup de grâce à Love Parade. Née il y a vingt ans à Berlin elle avait donné à l'Allemagne l'image de la jeunesse, de l'amour et de la musique
... lire la suite


BMW ESPÈRE SORTIR RENFORCÉ DE LA CRISE



l'usine de Münich est fermée pour cinq semaines, les salariés ne craignent pas les licenciements, leur emploi est garanti jusqu'en 2014
... lire la suite


DRESDE, FAILLITE DE QIMONDA



Dans la Silicon Valley saxonne, le fabricant de mémoire, n'a pas résisté à la crise.
... lire la suite


VW,L'AUTOMOBILE ALLEMANDE MISE EN QUESTION



"Notre pays vit en bonne partie de l'industrie automobile, résume le vice président du syndicat de la métallurgie de Wolfsburg, le fief de VW
... lire la suite


ASSE II: LE STOCKAGE DES DÉCHETS NUCLÉAIRES TOURNE AU DÉSASTRE



En inaugurant le stockage des déchets nucléaires dans une mine de sel il y a quarante ans l'Allemagne était à la pointe de la technique<
... lire la suite


MÉMOIRE: ANNE FRANK RETROUVE LES SIENS



« Salut et bises à tout le monde », le livre qu'est venu présenter à Berlin début décembre le cousin d'Anne Frank, Buddy Elias, a été écrit après la découverte de milliers de lettres et photos entassés dans les greniers de la maison familiale des Frank
... lire la suite


UN AN APRÈS L'INTERDICTION, BERLIN FUME TOUJOURS



on ne grille certes plus la cigarette dans les bureaux et établissements publics, mais dans certains cafés restaurants la fumée a encore ses droits
... lire la suite