Les trois singes et le Bundestag | "Privatisation" du S-Bahn, le "RER" Berlinois


« Ne rien voir, ne rien entendre, ne rien dire », le gouvernement a réduit le parlement à un rôle que symbolisent les trois singes, commente le Berliner Zeitung. « Il oppose le sauvetage de l'euro au renforcement de la démocratie, et les milliards d'euros nécessaire doivent rester secrets ou tout au moins échapper au contrôle du parlement ».
Ce n'est pas le première fois que le tribunal de Karlsruhe, souligne au contraire que le Bundestag e doit pas avoir un rôle annexe dans les décisions qui concernent l'Europe, a fortiori lorsque 1l'intégration européenne accroît les transferts de souveraineté des états-membres à Bruxelles. « La dépossession de pouvoir du parlement est la première note à payer pour toutes les démocraties occidentales, l'Allemagne ne fait pas exception ». Mais la démocratie est au bord de la ruine lorsque le représentant du peuple n'est plus qu'un fournisseur de services de l'économie, donnant son aval aux mesures de sauvegardes exigées par les marchés financiers. « Le Bundestag doit éviter ce naufrage. Le tribunal constitutionnel peut l'y aider, mais l'action dépend du parlement. »
Karlsruhe est le « service de secours national auquel on peut faire appel en permanence », commente le Frankfurter Allgemeine Zeitung, lorsque les droits du citoyens et ceux du parlement sont mis en cause.
« Il est vrai que certaines décisions urgentes doivent être prises rapidement et rester secrètes.
C'est le cas au sein de l'UE, comme de l'Otan. Mais cela ne concerne en rien l'ensemble des négociations à propos du MES, du mécanisme de stabilité de l'euro. Le parlement autrichien par exemple disposait d'information à ce propos que ne possédaient pas les députés du Bundestag ».
Quant un fonctionnaire du ministère des finances présente à la commission du Bundestag un texte de travail en Anglais à propos du MES, « ce n'est en rien « une contribution» pour une meilleure compréhension, pas plus qu'une information adéquat, mais une raillerie. »
Le MES est un traité qui intègre toujours plus l'Allemagne dans la montagne des dettes européennes. Et le parlement devrait simplement donner son assentiment, après qu'il ait été négocié ? « Le dernier mot à propos de ce traité et de ses implications discutables reviendra encore au tribunal de Karlsruhe, bien qu'il n'aie pas mandat pour juger des affaires européennes. Mais quand les autres organes ne respectent plus le cadre de la constitution, il ne reste que le service d'urgence. Sinon le patient décède rapidement. »

*L'exploitation du S-Bahn Berlinois -l'équivalent du RER parisien- détenue actuellement par la Deutsche Bahn, est mise en cause depuis des années. Les scandales n'ont cessé de se succéder, des retards systématiques aux pannes généralisées de matériels. Le sénat berlinois a décidé de l'ouvrir à la concurrence, de « privatiser » le réseau régional selon les sociaux démocrates du SPD, hostiles à la décision du maire de Berlin, , commente le Tagesspiegel. Klaus Wowereit, est social démocrate lui même, comme son adjoint aux transports Michaël Müller. Le SPD berlinois juge cette décision comme un « affront » qui met en cause les résolutions du parti, selon Jan Stöß, le nouveau président du SPD berlinois.  
Il faut souligner que Michaël Müller a perdu cette fonction au récent congrès du parti régional face à Stöß. Un sérieux revers pour Wowereit, dont Müller est le dauphin, et qui gouverne la capitale au sein d'une coalition avec les démocrates chrétiens.
La CDU, comme les Verts sont favorables à la privatisation de l'exploitation du S.Bahn. Le parti la Gauche, die Linke, s'y oppose au contraire.
L'offre soumise au concurrents potentiels de la DB durera quatre mois. La durée du nouveau contrat d'exploitation sera de quinze ans et sera soumise aux conditions suivantes : la commande de 380 nouvelles rames d'un coût de 600 millions d'euros ; la reconduction des accords salariaux en vigueur et d'un salaire mini de 8,5 euros de l'heure ; la reprise du personnel. Les prix des transports resteront équivalents sur tout le réseau et liés aux tarifs de la DB.
La décision du sénat d'ouvrir l'exploitation du réseau à la concurrence tient compte de ce qu'un seul exploitant ne peut monopoliser celle-ci selon la juridiction admise. Et sa délégation à la « régie des transports berlinois » (BVG) ou à tout autre entrepreneurs communal ne serait justifiée qu'en l'absence de tout autre exploitant satisfaisant aux conditions exigées.


Trackbacks

Aucun trackback.

Pour faire un tracback sur ce billet : http://www.michel-verrier.com/revue-presse-allemagne/tb.php?id=1185

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire


la Une des Hebdos

04.02.2013
L'enfant soucis de l'Allemagne

les 200 milliards de budget de la politique familiale n'y font rien les naissances restent en panne

20.01.2013
Ce ne sont plus des nègres, les enfants!

Les livres doivent-ils être réécrits pour devenir politiquement corrects.

LIRE SUR MON BERLINBLOG

"IL Y A CINQUANTE ARRIVAIENT LES "GASTARBEITER"



L'industrie allemande avait besoin des travailleurs turcs ...lire la suite


"GRANDE NATION", "NAIN POLITIQUE", ÉTIQUETTES POUR COUPLE BANCAL



Face à la guerre en Lybie, La France est à l'initiative des frappes, L’Allemagne s'abstient ...lire la suite


NUCLÉAIRE,LA DIFFÉRENCE FRANCO-ALLEMANDE



Pourquoi les Allemands sont-ils si remontés contre le nucléaire, à la différence des Français, jusqu'à présent tout au moins? ...lire la suite


ARTE CÔTÉ ALLEMAGNE



Arte Allemagne a dû faire face dés ses débuts à une quarantaine de chaînes concurrentes, dont la chaîne culturelle 3SAT. Une autre histoire qu'en France ...lire la suite


LES FAUX COMPTES DE SARRAZIN




Une équipe d'universitaires accuse l'ancien dirigeant de la Bundesbank d'avoir manipulé données et statistiques, dans son livre « l'Allemagne se liquide elle même » ...lire la suite


UN RACISME ANTI-ALLEMAND?



Dans les collèges ou les jeunes d'origine turque ou arabe sont la majorité, les jeunes Allemands de souche seraient confrontés au choc des cultures et mis à l'écart, selon un documentaire qui a fait beaucoup de bruit: "lutte dans la salle de classe" . ...lire la suite


MODERATION SALARIALE ET SOCIÉTÉ À DEUX VITESSES



Lidl, la chaîne discount, propose un salaire minimum interprofessionnel contre le "dumping salarial", à l'autre bout de l'échelle les salaires ont progressé de 6,7% ces dernières années.... lire la suite


ANGELA MERKEL PRISE ENTRE DEUX FEUX



La chancelière fait face aux critiques des "orthodoxes" qui lui reprochent ses compromis à Bruxelles et à celle des réalistes qui jugent dommageables son profil de "madame no"..... lire la suite


LE NOUVEAU VISAGE DE LA COMMUNAUTÉ JUIVE



Dieter Graumann, le nouveau président du conseil central en Allemagne n'est pas un rescapé de l'Holocauste, comme ses six prédécesseurs et 90% de la communauté aujourd'hui est originaire de l'ex-bloc de l'est... lire la suite


HAMBOURG, ÉCHEC À LA RÉFORME SCOLAIRE



Un référendum d'initiative populaire rejette le prolongement de la scolarité commune des enfants de deux ans. Une claque pour le gouvernement CDU/Verts... lire la suite


-HITLER
-JUIFS DE BERLIN
-TRAVAIL FORCÉ



Trois expositions berlinoises marquantes, pour un travail de mémoire jamais achevé
. ...lire la suite


10 ALLEMANDS PARLENT DE L'EUROPE ET DE L'EURO



S'il existe une nostalgie du Dmark, il n'existe pas de majorité nostalgique, et partisane d'un retour à la monnaie du miracle d'après guerre
... lire la suite


WINNENDEN, LE CHOC DURERA DES ANNÉES ENCORE



Neuf élèves, trois professeurs, sont tombés le 11 mars 2009 au collège Alberville à Winnenden sous les balles de Tim Kretschmer, 15 ans, qui se donnera la mort. Rien n'est plus comme avant
... lire la suite


LES MORTS DE DUISBOURG ONT TUÉ LA LOVE PARADE



Les 21 morts et les centaines de blessés victimes du tunnel de Duisbourg, ont donné le coup de grâce à Love Parade. Née il y a vingt ans à Berlin elle avait donné à l'Allemagne l'image de la jeunesse, de l'amour et de la musique
... lire la suite


BMW ESPÈRE SORTIR RENFORCÉ DE LA CRISE



l'usine de Münich est fermée pour cinq semaines, les salariés ne craignent pas les licenciements, leur emploi est garanti jusqu'en 2014
... lire la suite


DRESDE, FAILLITE DE QIMONDA



Dans la Silicon Valley saxonne, le fabricant de mémoire, n'a pas résisté à la crise.
... lire la suite


VW,L'AUTOMOBILE ALLEMANDE MISE EN QUESTION



"Notre pays vit en bonne partie de l'industrie automobile, résume le vice président du syndicat de la métallurgie de Wolfsburg, le fief de VW
... lire la suite


ASSE II: LE STOCKAGE DES DÉCHETS NUCLÉAIRES TOURNE AU DÉSASTRE



En inaugurant le stockage des déchets nucléaires dans une mine de sel il y a quarante ans l'Allemagne était à la pointe de la technique<
... lire la suite


MÉMOIRE: ANNE FRANK RETROUVE LES SIENS



« Salut et bises à tout le monde », le livre qu'est venu présenter à Berlin début décembre le cousin d'Anne Frank, Buddy Elias, a été écrit après la découverte de milliers de lettres et photos entassés dans les greniers de la maison familiale des Frank
... lire la suite


UN AN APRÈS L'INTERDICTION, BERLIN FUME TOUJOURS



on ne grille certes plus la cigarette dans les bureaux et établissements publics, mais dans certains cafés restaurants la fumée a encore ses droits
... lire la suite