Berlin, après les cafés fumeurs, les cafés casinos | Union politique: c'est oui ou non


Les cafés casinos poussent comme des champignons à Berlin. Les cafetiers berlinois avaient déjà contourné la loi interdisant de fumer en transformant leurs établissements en cafés réservés aux fumeurs. Cette fois c'est la politique renforçant le contrôle des salles de jeux par les autorités de la capitale allemande qui est détournée en installant des automates dans des établissements se présentant comme des cafés-snack...et qui offrent en fait des boîtes de cola ou de bière, rapporte le Berliner Morgenpost (édition papier).
La loi restreignant l'installation des machines à sous limite leur nombre à huit dans les « casinos » qui doivent ouvrir leurs portes au maximum pendant huit heures. Elle permet d'installer cependant de 1 à 3 machines dans les cafés et cafés restaurants!
Depuis l'adoption des nouvelles lois par le sénat -le parlement berlinois- 8 autorisations seulement ont été délivrée pour 127 demandes d'ouverture de salles. On recensait 584 salles de jeux-casinos en 2011. Mais le nombre d'automates lui s'est accru de 5400 en 2010 à 6440 aujourd'hui. 644 contraventions ont été infligées par les autorités pour non respect de la nouvelle loi.

*Plus d'Europe, cela nous aiderait-il, l'hebdomadaire die Zeit(édition papier) consacre sa une à cette question opposant un pour à un contre.
« C'est le moment de confirmer le projet européen à long terme, tout le monde nous y attend de Washington à Pékin, Rio et Singapour, résume le contributeur favorable à cette perspective ». Trois pas en avant courageux sont nécessaires : la constitution d'une union bancaire avec contrôle commun des établissements financiers et fonds d'assurance des dépôts de l'eurozone ; l'adoption du traité budgétaire européen conduisant à terme à des contraintes communes, telles que les eurobonds ; l'instauration d'une union politique, avec une politique fiscale, économique et sociale commune.
Cela prendra peut être des années , voire des décennies, mais il faut prendre la décision maintenant. On sait à l'extérieur de l'Allemagne combien son économie profite de l'euro. En Allemagne même on s'en doute, et on ne trouve pas trace pour cette raison au Bundestag de parti populiste, anti-européen. Le gouvernement peut compter par conséquent sur l'opposition pour voter le pacte budgétaire européen.
Il y a 65 ans ce sont les Etats-Unis qui ont poussé l'Europe en avant avec le plan Marshall, aujourd'hui c'est à l'Allemagne de prendre l'initiative pour cette perspective d'une union européenne dans laquelle les états-nations seront dépassés, sinon nous régresseront tous, les uns et les autres.
« Non. La démocratie d'abord, l'intégration ensuite, et si l'on délègue de nouveux pouvoirs à Bruxelles dans la situation actuelle, le peuple ne suivra pas », réplique le contributeur en défaveur de l'union politique maintenant. Une Europe unie et l'adieu à l'état national sont une merveilleuse idée et une nécessité historique peut être dans le cadre de la globalisation. Mais revendiquer cette perspective au milieu des opérations de secours et de l'acharnement mis à sauver l'euro c'est choisir le plus mauvais moment. Et les meilleurs intentions peuvent être ruinées du même coup.
Depuis deux ans se succèdent plan de secours et fond de stabilité à coup de dizaines de milliers d'euros sans que rien n'ait été résolu. Mutualiser les dettes, retirer au parlement à Berlin une part de son pouvoir et confier la souveraineté de la république fédérale à Bruxelles déclencheront de telles fureurs qu'il suffirait sans doute de quelques semaines pour que se cristallise un courant populiste eurosceptique, largement au delà de l'aile droite de l'union chrétienne.
Ne pas déléguer ses pouvoirs à Bruxelles cela signifie aussi aujourd'hui défendre les institutions qui sont légitimes sur le plan de la démocratie. Les parlements des états nations qui reflètent mieux la volonté des peuples que n'importe quel organe de l'Union européenne. C'est en leur sein que se conduisent les débats qui n'ont pas de place ailleurs.
L'Union n'est pas anti-démocratique certes. Mais elle est sous-démocratisée depuis sa fondation et malgré toutes ses réformes. Jusqu'au parlement européen élu au suffrage universel mais qui n'a même pas le droit de légiférer de sa propre initiative.
On promet certes une union politique démocratisée. Mais actuellement sous la pression des marchés il s'agit du pouvoir, la démocratie viendra ensuite...Le dernier jugement du tribunal de Karlsruhe vient de sommer à nouveau le gouvernement allemand de respecter les droits des parlementaires et sur une question qui n'est pas mineure, le mécanisme de stabilité de l'euro (MES). La vieille méthode de l'exclusivisme dirigiste d'en haut qui présente ensuite ses décisions au peuple comme la seule alternative possible a fait sont temps.
Les enjeux sont trop importants : des sommes gigantesques que nos enfants et petits enfants rembourseront vraisemblablement encore, la souveraineté de la république fédérale, la constitution actuelle.
Les citoyens ne tolèrent plus la politique décidée dans les commissions de Bruxelles. Non parce qu'ils veulent tout décider eux même, mais parce qu'il veulent être entendus. La démocratie passe avant l'intégration.


Trackbacks

Aucun trackback.

Pour faire un tracback sur ce billet : http://www.michel-verrier.com/revue-presse-allemagne/tb.php?id=1186

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire


la Une des Hebdos

04.02.2013
L'enfant soucis de l'Allemagne

les 200 milliards de budget de la politique familiale n'y font rien les naissances restent en panne

20.01.2013
Ce ne sont plus des nègres, les enfants!

Les livres doivent-ils être réécrits pour devenir politiquement corrects.

LIRE SUR MON BERLINBLOG

"IL Y A CINQUANTE ARRIVAIENT LES "GASTARBEITER"



L'industrie allemande avait besoin des travailleurs turcs ...lire la suite


"GRANDE NATION", "NAIN POLITIQUE", ÉTIQUETTES POUR COUPLE BANCAL



Face à la guerre en Lybie, La France est à l'initiative des frappes, L’Allemagne s'abstient ...lire la suite


NUCLÉAIRE,LA DIFFÉRENCE FRANCO-ALLEMANDE



Pourquoi les Allemands sont-ils si remontés contre le nucléaire, à la différence des Français, jusqu'à présent tout au moins? ...lire la suite


ARTE CÔTÉ ALLEMAGNE



Arte Allemagne a dû faire face dés ses débuts à une quarantaine de chaînes concurrentes, dont la chaîne culturelle 3SAT. Une autre histoire qu'en France ...lire la suite


LES FAUX COMPTES DE SARRAZIN




Une équipe d'universitaires accuse l'ancien dirigeant de la Bundesbank d'avoir manipulé données et statistiques, dans son livre « l'Allemagne se liquide elle même » ...lire la suite


UN RACISME ANTI-ALLEMAND?



Dans les collèges ou les jeunes d'origine turque ou arabe sont la majorité, les jeunes Allemands de souche seraient confrontés au choc des cultures et mis à l'écart, selon un documentaire qui a fait beaucoup de bruit: "lutte dans la salle de classe" . ...lire la suite


MODERATION SALARIALE ET SOCIÉTÉ À DEUX VITESSES



Lidl, la chaîne discount, propose un salaire minimum interprofessionnel contre le "dumping salarial", à l'autre bout de l'échelle les salaires ont progressé de 6,7% ces dernières années.... lire la suite


ANGELA MERKEL PRISE ENTRE DEUX FEUX



La chancelière fait face aux critiques des "orthodoxes" qui lui reprochent ses compromis à Bruxelles et à celle des réalistes qui jugent dommageables son profil de "madame no"..... lire la suite


LE NOUVEAU VISAGE DE LA COMMUNAUTÉ JUIVE



Dieter Graumann, le nouveau président du conseil central en Allemagne n'est pas un rescapé de l'Holocauste, comme ses six prédécesseurs et 90% de la communauté aujourd'hui est originaire de l'ex-bloc de l'est... lire la suite


HAMBOURG, ÉCHEC À LA RÉFORME SCOLAIRE



Un référendum d'initiative populaire rejette le prolongement de la scolarité commune des enfants de deux ans. Une claque pour le gouvernement CDU/Verts... lire la suite


-HITLER
-JUIFS DE BERLIN
-TRAVAIL FORCÉ



Trois expositions berlinoises marquantes, pour un travail de mémoire jamais achevé
. ...lire la suite


10 ALLEMANDS PARLENT DE L'EUROPE ET DE L'EURO



S'il existe une nostalgie du Dmark, il n'existe pas de majorité nostalgique, et partisane d'un retour à la monnaie du miracle d'après guerre
... lire la suite


WINNENDEN, LE CHOC DURERA DES ANNÉES ENCORE



Neuf élèves, trois professeurs, sont tombés le 11 mars 2009 au collège Alberville à Winnenden sous les balles de Tim Kretschmer, 15 ans, qui se donnera la mort. Rien n'est plus comme avant
... lire la suite


LES MORTS DE DUISBOURG ONT TUÉ LA LOVE PARADE



Les 21 morts et les centaines de blessés victimes du tunnel de Duisbourg, ont donné le coup de grâce à Love Parade. Née il y a vingt ans à Berlin elle avait donné à l'Allemagne l'image de la jeunesse, de l'amour et de la musique
... lire la suite


BMW ESPÈRE SORTIR RENFORCÉ DE LA CRISE



l'usine de Münich est fermée pour cinq semaines, les salariés ne craignent pas les licenciements, leur emploi est garanti jusqu'en 2014
... lire la suite


DRESDE, FAILLITE DE QIMONDA



Dans la Silicon Valley saxonne, le fabricant de mémoire, n'a pas résisté à la crise.
... lire la suite


VW,L'AUTOMOBILE ALLEMANDE MISE EN QUESTION



"Notre pays vit en bonne partie de l'industrie automobile, résume le vice président du syndicat de la métallurgie de Wolfsburg, le fief de VW
... lire la suite


ASSE II: LE STOCKAGE DES DÉCHETS NUCLÉAIRES TOURNE AU DÉSASTRE



En inaugurant le stockage des déchets nucléaires dans une mine de sel il y a quarante ans l'Allemagne était à la pointe de la technique<
... lire la suite


MÉMOIRE: ANNE FRANK RETROUVE LES SIENS



« Salut et bises à tout le monde », le livre qu'est venu présenter à Berlin début décembre le cousin d'Anne Frank, Buddy Elias, a été écrit après la découverte de milliers de lettres et photos entassés dans les greniers de la maison familiale des Frank
... lire la suite


UN AN APRÈS L'INTERDICTION, BERLIN FUME TOUJOURS



on ne grille certes plus la cigarette dans les bureaux et établissements publics, mais dans certains cafés restaurants la fumée a encore ses droits
... lire la suite