La Turquie s'interroge sur l'incendie de Backnang | La faillite des autorités de Thuringe face aux néos-nazis


Accident ou attentat raciste? L'incendie qui a couté la vie a une mère et à ses sept enfants, originaires de la communauté turque, à Backnang, dans le Bad Würtemberg, alimente la défiance de la Turquie vis à vis de l'Allemagne. D'autant que le drame se produit juste au moment ou la commission d'enquête de Thuringe publie ses conclusions, sur les crimes de la NSU, le trio néo-nazi meurtrier qui abattit neuf personnes, dont 7 originaires de la communauté turque, sans être inquiété pendant vingt ans.
La confiance n'est pas de mise entre l'Allemagne et la Turquie au lendemain de la mort d'une mère et de ses sept enfants, turcs d'origine, dans l'incendie de leur appartement à Backnang (Bad Würtemberg). Le président de la république turque, Abdullah Gül, a mis en demeure les autorités allemande d'examiner toutes les pistes possibles. On soupçonne à Ankara un incendie volontaire, un attentat raciste.
« Nous devons nous rendre compte qu'en Turquie on n'a jamais oublié les incendies criminels de Soligen et Mölln -qui firent respectivement trois et cinq morts au début des années quatre-vingt-dix, ndr-, commente le Frankfurter Allgemeine Zeitung (édition papier). Et la politique d'aujourd'hui tient toujours compte de ces drames horribles d'il y a vingt ans. »
Une attitude que conforte la faillite des autorités policières et de renseignement de ces vingt dernières années, révélée par les commissions d'enquêtes en cours sur les crimes du trio néo-nazi de la NSU qui abattit 9 personnes et fut démasqué par accident en 2011.
"La mise en demeure de la Turquie à propos du drame de Backnang est tout sauf amicale. L'Allemagne n'est pourtant pas un pays ou souffle la haine des Turcs et l'intégration y est plus avancée qu'on ne croit", poursuit le quotidien de Francfort.
Le consul de Turquie à Stuttgart a trouvé les mots nécessaires pour exprimer sa confiance totale dans les police allemande. Elle fera son travail avec la même assiduité que les victimes soient allemandes ou non. C'est la meilleur façon de démentir les soupçons immédiats des responsables politiques turcs. "La Turquie et l'Allemagne sont des partenaires de l'Otan. Les relations sont étroites, compliquées et sources de conflits. La mort de sept enfants et de leur mère est effroyable elle ne devrait pas nourrir la défiance entre les deux pays."

*Le rapport de plus de 500 pages de la commission d'enquête du Land de Thüringe sur les activités de la NSU -les trois membres du trio meurtrier étaient originaires du Land- est ravageur. La Thüringe a joué un rôle particulier dans la structuration des terroristes originaires de Jena, reconnait-il et « nous devons assumer la responsabilité de ce qu'ils soient devenus des meurtriers ».
La commission d'enquête, tous partis politiques confondus, accuse les services de renseignements du Land de la Verfassungschutz d'avoir pour le moins appuyé l'organisation Thüringer Heimatschutz (THS) (« protection de la Thuringe natale » ) au sein de laquelle les trois membres de la NSU se sont radicalisé, note le Süddeutsche Zeitung.
Elle rejette les affirmations de la Verfassungsschutz selon lesquelles Tino Brandt, son «homme de confiance », son indicateur de l'époque au sein de la THS, était une « source de premier ordre ». Celui-ci ne communiquait en fait aux autorités du renseignement que des indications sur les rassemblements des néos-nazis, sans autres informations qui auraient pu conduire à poursuivre les membres de l'association néo-nazie.
Les services de renseignements avaient engagé en fait un dirigeant de l'extrême droite à leurs services -il était en effet rémunéré largement pour ses services rendus et utilisait ces fonds pour alimenter l'organisation néo-nazie, ndr.
Les parlementaires de la commission d'enquête du Land de Thuringe estiment de plus que Brandt était informé des enquêtes et recherches en cours de la police par le biais de la Verfassungsschutz.
Les autorités policières quant à elles n'ont pas mené d'enquête conséquente pour « constitution d'association criminelle » contre le groupe "Thüringer Heimatschutz". L'enquête fut ainsi suspendue en 1997. « Ruinant ainsi toute chance d'interdire l'association néo-nazie ». Le trio meurtrier de la NSU resta actif au sein de la THS jusqu'en 1998, avant de disparaître dans la clandestinité.


Trackbacks

Aucun trackback.

Pour faire un tracback sur ce billet : http://www.michel-verrier.com/revue-presse-allemagne/tb.php?id=1318

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire


la Une des Hebdos

04.02.2013
L'enfant soucis de l'Allemagne

les 200 milliards de budget de la politique familiale n'y font rien les naissances restent en panne

20.01.2013
Ce ne sont plus des nègres, les enfants!

Les livres doivent-ils être réécrits pour devenir politiquement corrects.

LIRE SUR MON BERLINBLOG

"IL Y A CINQUANTE ARRIVAIENT LES "GASTARBEITER"



L'industrie allemande avait besoin des travailleurs turcs ...lire la suite


"GRANDE NATION", "NAIN POLITIQUE", ÉTIQUETTES POUR COUPLE BANCAL



Face à la guerre en Lybie, La France est à l'initiative des frappes, L’Allemagne s'abstient ...lire la suite


NUCLÉAIRE,LA DIFFÉRENCE FRANCO-ALLEMANDE



Pourquoi les Allemands sont-ils si remontés contre le nucléaire, à la différence des Français, jusqu'à présent tout au moins? ...lire la suite


ARTE CÔTÉ ALLEMAGNE



Arte Allemagne a dû faire face dés ses débuts à une quarantaine de chaînes concurrentes, dont la chaîne culturelle 3SAT. Une autre histoire qu'en France ...lire la suite


LES FAUX COMPTES DE SARRAZIN




Une équipe d'universitaires accuse l'ancien dirigeant de la Bundesbank d'avoir manipulé données et statistiques, dans son livre « l'Allemagne se liquide elle même » ...lire la suite


UN RACISME ANTI-ALLEMAND?



Dans les collèges ou les jeunes d'origine turque ou arabe sont la majorité, les jeunes Allemands de souche seraient confrontés au choc des cultures et mis à l'écart, selon un documentaire qui a fait beaucoup de bruit: "lutte dans la salle de classe" . ...lire la suite


MODERATION SALARIALE ET SOCIÉTÉ À DEUX VITESSES



Lidl, la chaîne discount, propose un salaire minimum interprofessionnel contre le "dumping salarial", à l'autre bout de l'échelle les salaires ont progressé de 6,7% ces dernières années.... lire la suite


ANGELA MERKEL PRISE ENTRE DEUX FEUX



La chancelière fait face aux critiques des "orthodoxes" qui lui reprochent ses compromis à Bruxelles et à celle des réalistes qui jugent dommageables son profil de "madame no"..... lire la suite


LE NOUVEAU VISAGE DE LA COMMUNAUTÉ JUIVE



Dieter Graumann, le nouveau président du conseil central en Allemagne n'est pas un rescapé de l'Holocauste, comme ses six prédécesseurs et 90% de la communauté aujourd'hui est originaire de l'ex-bloc de l'est... lire la suite


HAMBOURG, ÉCHEC À LA RÉFORME SCOLAIRE



Un référendum d'initiative populaire rejette le prolongement de la scolarité commune des enfants de deux ans. Une claque pour le gouvernement CDU/Verts... lire la suite


-HITLER
-JUIFS DE BERLIN
-TRAVAIL FORCÉ



Trois expositions berlinoises marquantes, pour un travail de mémoire jamais achevé
. ...lire la suite


10 ALLEMANDS PARLENT DE L'EUROPE ET DE L'EURO



S'il existe une nostalgie du Dmark, il n'existe pas de majorité nostalgique, et partisane d'un retour à la monnaie du miracle d'après guerre
... lire la suite


WINNENDEN, LE CHOC DURERA DES ANNÉES ENCORE



Neuf élèves, trois professeurs, sont tombés le 11 mars 2009 au collège Alberville à Winnenden sous les balles de Tim Kretschmer, 15 ans, qui se donnera la mort. Rien n'est plus comme avant
... lire la suite


LES MORTS DE DUISBOURG ONT TUÉ LA LOVE PARADE



Les 21 morts et les centaines de blessés victimes du tunnel de Duisbourg, ont donné le coup de grâce à Love Parade. Née il y a vingt ans à Berlin elle avait donné à l'Allemagne l'image de la jeunesse, de l'amour et de la musique
... lire la suite


BMW ESPÈRE SORTIR RENFORCÉ DE LA CRISE



l'usine de Münich est fermée pour cinq semaines, les salariés ne craignent pas les licenciements, leur emploi est garanti jusqu'en 2014
... lire la suite


DRESDE, FAILLITE DE QIMONDA



Dans la Silicon Valley saxonne, le fabricant de mémoire, n'a pas résisté à la crise.
... lire la suite


VW,L'AUTOMOBILE ALLEMANDE MISE EN QUESTION



"Notre pays vit en bonne partie de l'industrie automobile, résume le vice président du syndicat de la métallurgie de Wolfsburg, le fief de VW
... lire la suite


ASSE II: LE STOCKAGE DES DÉCHETS NUCLÉAIRES TOURNE AU DÉSASTRE



En inaugurant le stockage des déchets nucléaires dans une mine de sel il y a quarante ans l'Allemagne était à la pointe de la technique<
... lire la suite


MÉMOIRE: ANNE FRANK RETROUVE LES SIENS



« Salut et bises à tout le monde », le livre qu'est venu présenter à Berlin début décembre le cousin d'Anne Frank, Buddy Elias, a été écrit après la découverte de milliers de lettres et photos entassés dans les greniers de la maison familiale des Frank
... lire la suite


UN AN APRÈS L'INTERDICTION, BERLIN FUME TOUJOURS



on ne grille certes plus la cigarette dans les bureaux et établissements publics, mais dans certains cafés restaurants la fumée a encore ses droits
... lire la suite