La première vie d'Angela M.


Angela Merkel aurait été plus proche du régime de l'ex RDA qu'elle ne l'a jamais dit ! L'accusation tombe à pic pour les adversaires de la chancelière à quatre mois des prochaines élections fédérales. Les preuves sont détaillées dans le livre publié hier en Allemagne «Das erste Leben der Angela M. » - la première vie d'Angela M.-, dont les « bonnes feuilles » sont parues lundi dans l'hebdomadaire "Focus".
Les auteurs, l'historien Ralf Georg Reuth et le journaliste Günther Lachmann, ont fouillé pendant plusieurs années les archives de l'ex RDA concernant Angela Kasner -son nom de famille, Merkel est le nom de son premier mari-, et interrogé témoins et compagnons de route. La future Angela Merkel aurait été en fait une « communiste réformiste », selon eux, et non une « nouvelle venue » à la politique, conquise par la démocratie chrétienne, puis étoile montante de la CDU, promue ministre par Helmut Kohl après la chute du mur et 35 ans de vie à l'est.
Lors de ses études à l'académie des sciences de Berlin, elle était ainsi, « secrétaire à l'agitation et à la propagande » au sein de la FDJ, l'organisation de jeunesse du régime. Une vieille accusation que la chancelière écartait jusqu'ici en assurant ne s'être jamais occupé d'autre chose que « d'activités culturelles». Car secrétaire à l'agit-prop' d'une organisation marxiste, cela écorche toujours les oreilles à l'ouest de l'Allemagne, au sein de la CDU en particulier. Mais il faut rappeler qu'être membre actif de la FDJ était indispensable sans doute pour accéder aux études supérieures de physique qu'Angela Merkel poursuivra jusqu'en Russie avec l'aide et le feu vert du régime.
Les auteurs ajoutent qu'elle était élue du syndicat officiel de l'université et contredisent également ses explications quant à son parcours, c'est une « première ». Merkel aurait ainsi rejoint le parti « Demokratischer Aufbruch » - « départ démocratique »- en octobre 1989 et non en décembre, comme elle l'affirme depuis toujours. La nuance n'est pas mineure.
En octobre DA, militait encore pour un compromis entre le socialisme démocratique et les idées libérales dans une RDA réformée. Il se prononcera pour l'unification de l'Allemagne en décembre seulement. Ce qui convient mieux évidemment au profil de la future présidente de la CDU. Merkel assure aujourd'hui ne plus se souvenir de la date de son adhésion.
"Je ne peux que me fier à ma mémoire. Si d'autres informations voient le jour, je peux vivre avec", assurait-elle lundi. Ce qui m'importe, c'est que je n'ai jamais cherché à garder un secret".
La chancelière a toujours reconnu n'avoir été « ni une héroïne, ni une militante des droits des citoyens » dans l'ex RDA. Pour réussir elle s'arrangea avec le système existant. Et si tous ses concitoyens d'ailleurs avaient fait de même, le mur serait encore debout !
Angela Merkel, on le sait, ne précède jamais l'évènement, elle attend que le temps passe avant de se décider à prendre position. Certains y voient en Allemagne une qualité qui lui permet d'accompagner l'évolution de l'opinion, dans la crise de l'euro par exemple, et de gouverner ainsi avec l'assentiment des Allemands, même si les autres pays membres de l'Union européenne font les frais de cette « sagesse politique » voisine de l'attentisme. On peut considérer plus crûment que la chancelère allemande est avant tout une femme de pouvoir, plus que de projet ou de visions politiques. Elle ne défend que ce qui lui permet de conforter son règne et peut changer de position si le vent tourne, les exemples du nucléaire aux quotas de femmes dans les direction d'entreprises, sont légions.
De ce point de vue, son évolution dans l'ex RDA, du socialisme réformé à la démocratie chrétienne n'aurait rien d'étonnant. Elle suivit simplement le tournant des manifestations qui firent tomber le régime. De « nous sommes le peuple », au départ, mettant en cause la dictature du SED d'Erich Honnecker, à « nous sommes un peuple », annonçant la réunification et le couronnement du chancelier Kohl. Le plus révélateur est d'ailleurs sa réponse aux révélations du livre qui vient de sortir. Elle assure ne plus se souvenir de sa date d'adhésion à DA, octobre ou décembre ? Franchement on n'y croit pas. Soit elle n'a guère été marquée par les évènements de l'automne et de l'hiver qui vit tomber le mur, soit elle préfère maintenir le flou et défendre.
La polémique autour de son passé peut-elle encore lui faire ombrage ? « Il est toujours surprenant de voir apparaître en pleine période électorale des révélations qui n'en sont pas, riposte Julia Klöckner, vice-présidente de la CDU, originaire de l'ouest. Angela Merkel aussi a été jeune ».
Gregor Gyzi, leader du parti la gauche, autrefois dirigeant du SED « réformé », ou Katja Kippling, présidente actuelle de die Linke et tous deux originaires de l'est sont de son avis, une fois n'est pas coutume. Le parcours de la chancelière dans l'ex RDA n'a rien de criticable. Le quotidien Tagesspiegel -de Berlin-ouest- souligne que « si les soixante-huitard qui balançaient des pierres sur les voitures de riches et vivaient en commune peuvent toujours se présenter comme les militants « cools » d'un mouvement de libération, il est toujours difficile à l'ouest de se défendre en expliquant qu'on a adhéré au SED à vingt ans pour soutenir Gorbatchev et réformer la RDA. » A l'est par contre, la chancelière n'a jamais fait un tabac auprès des électeurs. Beaucoup la considèrent comme issue d'un milieu privilégié, favorisé par le pouvoir en raison du statut de son père pasteur, qui n'était pas un adversaire du régime. Ils savent aussi qu'elle ne fut pas de ceux et celles qui firent tomber le mur, même si elle en tira tous les profits ensuite. Paradoxalement les révélations de « la première vie d'Angela M. », pourrait finalement lui être favorables, la rendre plus « proche ». D'ou la réaction de Gyzi.


Trackbacks

Aucun trackback.

Pour faire un tracback sur ce billet : http://www.michel-verrier.com/revue-presse-allemagne/tb.php?id=1334

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire


la Une des Hebdos

04.02.2013
L'enfant soucis de l'Allemagne

les 200 milliards de budget de la politique familiale n'y font rien les naissances restent en panne

20.01.2013
Ce ne sont plus des nègres, les enfants!

Les livres doivent-ils être réécrits pour devenir politiquement corrects.

LIRE SUR MON BERLINBLOG

"IL Y A CINQUANTE ARRIVAIENT LES "GASTARBEITER"



L'industrie allemande avait besoin des travailleurs turcs ...lire la suite


"GRANDE NATION", "NAIN POLITIQUE", ÉTIQUETTES POUR COUPLE BANCAL



Face à la guerre en Lybie, La France est à l'initiative des frappes, L’Allemagne s'abstient ...lire la suite


NUCLÉAIRE,LA DIFFÉRENCE FRANCO-ALLEMANDE



Pourquoi les Allemands sont-ils si remontés contre le nucléaire, à la différence des Français, jusqu'à présent tout au moins? ...lire la suite


ARTE CÔTÉ ALLEMAGNE



Arte Allemagne a dû faire face dés ses débuts à une quarantaine de chaînes concurrentes, dont la chaîne culturelle 3SAT. Une autre histoire qu'en France ...lire la suite


LES FAUX COMPTES DE SARRAZIN




Une équipe d'universitaires accuse l'ancien dirigeant de la Bundesbank d'avoir manipulé données et statistiques, dans son livre « l'Allemagne se liquide elle même » ...lire la suite


UN RACISME ANTI-ALLEMAND?



Dans les collèges ou les jeunes d'origine turque ou arabe sont la majorité, les jeunes Allemands de souche seraient confrontés au choc des cultures et mis à l'écart, selon un documentaire qui a fait beaucoup de bruit: "lutte dans la salle de classe" . ...lire la suite


MODERATION SALARIALE ET SOCIÉTÉ À DEUX VITESSES



Lidl, la chaîne discount, propose un salaire minimum interprofessionnel contre le "dumping salarial", à l'autre bout de l'échelle les salaires ont progressé de 6,7% ces dernières années.... lire la suite


ANGELA MERKEL PRISE ENTRE DEUX FEUX



La chancelière fait face aux critiques des "orthodoxes" qui lui reprochent ses compromis à Bruxelles et à celle des réalistes qui jugent dommageables son profil de "madame no"..... lire la suite


LE NOUVEAU VISAGE DE LA COMMUNAUTÉ JUIVE



Dieter Graumann, le nouveau président du conseil central en Allemagne n'est pas un rescapé de l'Holocauste, comme ses six prédécesseurs et 90% de la communauté aujourd'hui est originaire de l'ex-bloc de l'est... lire la suite


HAMBOURG, ÉCHEC À LA RÉFORME SCOLAIRE



Un référendum d'initiative populaire rejette le prolongement de la scolarité commune des enfants de deux ans. Une claque pour le gouvernement CDU/Verts... lire la suite


-HITLER
-JUIFS DE BERLIN
-TRAVAIL FORCÉ



Trois expositions berlinoises marquantes, pour un travail de mémoire jamais achevé
. ...lire la suite


10 ALLEMANDS PARLENT DE L'EUROPE ET DE L'EURO



S'il existe une nostalgie du Dmark, il n'existe pas de majorité nostalgique, et partisane d'un retour à la monnaie du miracle d'après guerre
... lire la suite


WINNENDEN, LE CHOC DURERA DES ANNÉES ENCORE



Neuf élèves, trois professeurs, sont tombés le 11 mars 2009 au collège Alberville à Winnenden sous les balles de Tim Kretschmer, 15 ans, qui se donnera la mort. Rien n'est plus comme avant
... lire la suite


LES MORTS DE DUISBOURG ONT TUÉ LA LOVE PARADE



Les 21 morts et les centaines de blessés victimes du tunnel de Duisbourg, ont donné le coup de grâce à Love Parade. Née il y a vingt ans à Berlin elle avait donné à l'Allemagne l'image de la jeunesse, de l'amour et de la musique
... lire la suite


BMW ESPÈRE SORTIR RENFORCÉ DE LA CRISE



l'usine de Münich est fermée pour cinq semaines, les salariés ne craignent pas les licenciements, leur emploi est garanti jusqu'en 2014
... lire la suite


DRESDE, FAILLITE DE QIMONDA



Dans la Silicon Valley saxonne, le fabricant de mémoire, n'a pas résisté à la crise.
... lire la suite


VW,L'AUTOMOBILE ALLEMANDE MISE EN QUESTION



"Notre pays vit en bonne partie de l'industrie automobile, résume le vice président du syndicat de la métallurgie de Wolfsburg, le fief de VW
... lire la suite


ASSE II: LE STOCKAGE DES DÉCHETS NUCLÉAIRES TOURNE AU DÉSASTRE



En inaugurant le stockage des déchets nucléaires dans une mine de sel il y a quarante ans l'Allemagne était à la pointe de la technique<
... lire la suite


MÉMOIRE: ANNE FRANK RETROUVE LES SIENS



« Salut et bises à tout le monde », le livre qu'est venu présenter à Berlin début décembre le cousin d'Anne Frank, Buddy Elias, a été écrit après la découverte de milliers de lettres et photos entassés dans les greniers de la maison familiale des Frank
... lire la suite


UN AN APRÈS L'INTERDICTION, BERLIN FUME TOUJOURS



on ne grille certes plus la cigarette dans les bureaux et établissements publics, mais dans certains cafés restaurants la fumée a encore ses droits
... lire la suite