Merkel ne veut pas de précipitation et se refuse à exiger de Londres le dépôt immédiat d'une demande de retrait de l'union, via l'article 50 du traité de l'UE, espérant qu'avec un peu de patience l'opinion en Grande-Bretagne se retourne contre le Brexit

Lire la suite