Après les Verts c'est au tour de l'organisation familiale "Pro-familia" (conseil familial, sexualité, partenariat, planning familial),  d'être rattrapée par le passé et le débat des années quatre-vingt sur la criminalité ou non de la pédophilie. "L'organisation  publia des textes qui justifiait les relations sexuelles entre mineurs et adultes", selon le quotidien der Tagesspiegel.
Certains critiquèrent à de multiples reprises dans le magazine de Pro-familia, la "croisade contre la pédophilie" selon les termes du sociologue  Rüdiger Lautmann. Celui-ci s'était fait le défenseur de l'abrogation du paragraphe 176 du code pénal qui sanctionne les rapports sexuels avec les mineurs de moins de 14 ans.  Il publia un livre "le plaisir avec l'enfant", basé sur des recherches auprès des hommes  pédophiles.
Il expliquait dans un numéro de magazine Pro-familia pourquoi il existait selon lui une frontière entre la pédophilie et l'abus sexuel des enfants. "Nos recherches, écrivait-il, définissent la notion de  pédophilie, la différencient de l'inceste, de l'abus sexuel et du sadisme". Il ne s'agissait pas de rapports ancrés sur le pouvoir de l'adulte sur l'enfant, selon lui, ces derniers disposant de moyens de faire respecter les distances.
A l'inverse, Alice Schwarzer, féministe, directrice de la revue Emma, s'élevait dans un numéro du magazine Pro-familia contre "le choeur des défenseurs d'une minorités ignorée et opprimée, typique d'une société masculine" qui s'est toujours entendu pour présenter comme égaux des rapports qui ne le sont pas. Elle évoquait au contraire les blessures corporelles et psychiques  endurées par des millions de jeunes filles pour abus sexuels.
L'association Pro-familia a toujours condamné ceux-ci, souligne ses responsables actuels, Rappelant que les textes incriminés sur la pédophilie sont parus lors des débats qui ont traversé à l'époque la société autour de la libéralisation de la sexualité et de l'acte sexuel librement consenti.
Pro-familia a défini enfin en juin  1998 la pédophilie comme un abus de pouvoir sur l'enfant

Pour en savoir plus:


Les Verts ont mandaté l'institut de recherche démographique dirigé par le professeur Franz Walter pour étudier l'influence des groupes pédophiles sur le parti et sur les milieux du "nouveau mouvement social" au cours des années quatre-vingt.