Le Konzern Krauss-Maffei Wegmann (KMW), fabricant d'armes et producteur notamment du célèbre tank Leopard 2 est soupçonné de corruption , rapporte le Süddeutsche Zeitung. Le procureur de Münich, enquête notamment sur les pots de vins qu'aurait versé Franck Haun, le chef de KMW pour la vente de Panzer à la Grèce, en achetant des fonctionnaires à Athènes -ce qui ne manque pas de sel.

Les sommes en question auraient été portées aux bilans de l'entreprise comme dépenses de fonctionnement et autres « frais de conseils » et déduites par conséquent des actifs imposables. Ce qui aurait finalement attiré l'attention des services fiscaux -même si les délits sont probablement prescrits. Le gouvernement suit l'affaire de près. KMW est en effet l'un des principaux fournisseurs d'armes de la Bundeswehr et un industriel de référence vedette des exportations d'armements qui doivent avoir le feu vert gouvernemental. Or pour l'obtenir, théoriquement, la confiance est de rigueur.