arbeitszeit-infografik-540x304.jpg

En 2012 un actif en Allemagne travaillait en moyenne 1393 heures par an, contre 1384 aux Pays-Bas, selon les statistiques officielles  illustrées par ce graphique publié par Zeit Online.. Les Français, avec 1479, sont juste un échelon au dessus de leurs voisins d'Outre-Rhin. Les Suisse avec 1619 heures, les Britanniques avec 1654, et les Espagnols 1666 sont à peu près au milieu de l'échelle.
Au sommet les Grecs totalisent 2034 heures, devant les Russes, 1982 heures. Les USA, avec 1790 heures les suivent, largement un cran au dessous.
Les organismes qui ont établi cette comparaison totalisent toutes les heures travaillées, supplémentaires payées ou non, y compris. Ils totalisent également les activités de ceux qui ont deux, voire trois jobs pour vivre. "C'est pour cette raison que dans les pays en crise comme la Grèce ou l'Espagne, le nombre d'heures travaillées est largement supérieur à ce qu'il est en Allemagne ou un deuxième job est l'exception.
Dans d'autres pays l'horaire hebdomadaire de travail légal est largement supérieur à celui qui en vigueur en Allemagne, commente die Zeit. Ou bien la culture du travail y est différente, les jours fériés moins nombreux et les vacances moins longue." Ceci explique par exemple le nombre d'heures travaillées élevé des USA ou du Japon. Le nombre d'actifs à temps partiel est également très élevé en Allemagne, ce qui réduit le temps de travail global de tous les salariés.
Il serait intéressant que les analystes du Medef -et de l'UMP- se penchent sur ces données quant ils militent pour prendre exemple sur le "modèle allemand".