L'ambassadeur ukrainien Andrij Melnik estime que l'ex-chancelier Gerhard Schröder pourrait servir d'intermédiaire entre Kiev et le Kremlin

 "C'est, selon lui, l'une des rares personnalités en Allemagne et en Europe qui peut probablement jouir encore d'un lien direct avec Poutine. Et ce pourrait être sa dernière mission."

Une suggestion qui tranche avec le feu de critiques qui crible l'ex-chancelier dans son pays. Il a certes déclaré que la guerre devait cesser au plus tôt. Sans condamner particulièrement le Kremlin et tout en conservant ses postes dans les conseils d'administration des grands groupes russes liés au géant du gaz Gazprom', dont Northstream I, Ce qui lui vaut d'être considéré comme le lobbyiste de Moscou, l'agresseur. Le chancelier Olaf Scholz vient de le mettre en demeure d'en démissionner, car un ex-chancelier n'est pas libre de ses engagements. Une procédure d'exclusion du part social démocrate a été engagée contre lui au sein du SPD. Son portrait a été retiré des personnalités de référence du parti...

L'ambassadeur ukrainien reconnait évidemment que sa proposition n'est pas très "réaliste". Mais Schröder entrerait alors, selon lui, dans l'histoire comme un sauveur et "non comme le lobbyiste de Poutine dont l'activité a peut-être conduit aussi à la guerre."  

 

 

Michel Verrier

Author: Michel Verrier

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (0)

Soyez le premier à réagir sur cet article

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Aucune annexe



À voir également

Atome et limitation de vitesse pour passer l'hiver?

afin de conquérir l'assentiment des Grünen et du chancelier Scholz pour la prolongation des centrales, les chrétiens démocrates proposent en échange de ne plus s'opposer à la limitation de vitesse, temporairement au moins

Lire la suite

Gerhard Schröder s'insurge contre la suppression de ses privilèges d'ex-chancelier

Pendant qu’Olaf Scholz se rendait à Kiew, l’ex chancelier Schröder s’insurgeait contre la...

Lire la suite