En raison de son apparence et de son nom, on pourrait prendre l'ICE (Intercityexpress) pour un train à grande vitesse. Potentiellement c'en est un d'ailleurs, les motrices de Siemens, font concurrence au TGV d'Alsthom sur le marché mondial.  Selon la légende de la photo figurant sur une page de pub' de la DB "Der Intercity-Express, kurz ICE, ist der moderne Hochgeschwindigkeitszug der Deutschen Bahn. Schnell und sicher, mit einer Geschwindigkeit bis zu 300 km/h bringt Sie der ICE bequem und pünktlich ans Ziel",  (en gros: l'ICE est le train à grande vitesse de la Deutsche Bahn, sûr et rapide, avec une vitesse maxi de 300 km/h, l'ICE vous conduit à destination dans le confort et la ponctualité ...) 

ICe.jpgMais en réalité, en service c'est un vrai tortillard...je me suis fait la réflexion plusieurs fois en revenant de Duisbourg, à Berlin, il y a quinze jours en cinq heures environ pour 549 kms (par la route). Je me rends aujourd'hui avec l'ICE Berlin Münich à Ingolstadt en Bavières. Parti à 8h38 j'arriverai à 13h59, soit 5h 21 de trajet, sans compter les retards- alors que la distance par la route est de 550 kms à peine -ce ne doit être guère plus par le train. Et l'ICE arrivera à Münich à 15h17, presque sept heures après son départ ! Tout cela au tarif ICE, évidemment.

Cela tient avant tout aux voies...l'Allemagne n'a pas entretenu et modernisé ses infrastructures -le réseau routier et les ponts son également dans ce cas. Elles ne sont pas faites pour la grande vitesse. La Deutsche Bahn investit donc des milliards dans la gare souterraine de Stuttgart, dont ne veulent pas les habitants...et son réseau est archaïque pour les déplacements de l'ICE.

Ce qui n'empêche pas certains chroniqueurs en France de nous rejouer la chanson du déficit de compétitivité France/Allemagne.

Mais après tout pourquoi se presser quand on est dans le train ? A l'allure ou on roule j'ai tout le temps de profiter du paysage !