Les électeurs du Land de Hesse voteront double dimanche. Pour les élections fédérales et pour les élections au parlement régional. Le ministre président sortant Volker Bouffier (CDU) et ses alliés libéraux, ont été longtemps donnés perdants dans les sondages face à l'opposition SPD et Verts, emmenée par le social-démocrate Thorsten Schäfer Gümbel. Les deux camps se retrouvent aujourd'hui au coude à coude.

Le résultat sera un test pour Merkel. La CDU a accumulé les revers dans les scrutins régionaux et communaux. Et une défaite en Hesse, réduirait encore le nombre des Länder gouvernés par la démocratie chrétienne, seule ou avec les libéraux, à deux sur seize, la Bavière et la Saxe !

Le pouvoir de l'opposition actuelle, les sociaux démocrates, les Verts et die Linke, à la tête de huit Länder aujourd'hui, en sortirait renforcé au Bundesrat, la seconde chambre du parlement.

La nouvelle chancelière, réélue, verrait ainsi son pouvoir politique encore réduit. Une victoire de la démocratie-chrétienne à l'inverse, serait un coup double pour Merkel si elle sort vainqueur des élections fédérales.

Le SPD parie lui sur sa victoire avec les Verts, espérant que die Linke ne franchira pas la barre des 5 %. Faute de quoi il se retrouverait encore face au casse-tête de l'alliance avec ce parti pour constituer une majorité au parlement de Wiesbaden. Pour avoir rompu ce tabou de la coalition avec "la Gauche" pour les sociaux-démocrates, au lendemain des élections de 2008, après avoir promis l'inverse, le SPD dégringola de 37,6 % à 23,7 % des suffrages aux élections anticipées de 2009.