Quatre ans après le bombardement de Kundus qui fit 90 morts en Afghanistan, s'ouvre à Bonn, le procès pour l'indemnisation des victimes . Les familles ont reçu 3800 euros par victime et réclament plusieurs centaines de milliers d'euros de plus.
L'officier de la Bundeswehr, Georg Klein, avait donné l'ordre de bombarder un camions transportant du fuel, volé par les rebelles, alors que les habitants du village étaient en train de s'y ravitailler. Les pilotes des appareils US, étaient en désaccord, semble-t-il, avant d'exécuter l'odre reçu,  selon les conversations enregistrées. Klein devenu général depuis, aurait contrevenu aux règles de protection des civils imposées par la convention de Genève.