C'est la dernière recommandation de la Bundesbank qui ne nomme pas les pays visés, mais l'on se doute que la Grèce l'Espagne ou l'Italie sont particulièrement concernées...Taxer -une fois seulement- les grandes fortunes serait plus juste que d' appeler les contribuables allemands à la rescousse et de faire supporter le poids de la dette des pays en difficulté par les pays dont les finances sont solides, commente le Frankfurter Allgemeine zeitung.

Le FMI avait déjà suggéré une telle mesure, une taxe de 10 % sur les grosses fortunes. Le risque de fuite des capitaux du pays concerné est évidemment très grand note le quotidien libéral de Hambourg. Les mesures devraient donc être prises abruptement et n'avoir lieu qu'une fois -il n'est pas question de créer un impôt régulier sur les très hauts revenus.