La gauche pacifiste et le parti die Linke, se divisent sur le vote au Bundestag pour l'envoi d'une Frégate de la marine allemande dans le cadre des mesures de démantellement de l'arsenal chimique syrien.

La majorité des députés du parti « la Gauche » ont voté contre, une part s'est abstenue quelques uns ont voté pour...ce qui est une première pour des membres du parti de Gregor Gysi.

Sarah Wagenknecht, partisane du non explique dans les colonnes de der Spiegel que : « la Frégate ne sert à rien. Les Américains n'ont pas besoin de cette protection et la Bundeswehr contribue déjà à la destruction des armes chimiques dans ses propres installations à Münster. Et puis l'intervention est hypocrite, selon-elle. L'Allemagne se présente ainsi comme une puissance en faveur du désarmement alors qu'elle exporte en même temps plus d'armes que jamais, dans la région concernée notamment ». C'est vrai lui réplique Jürgen Trittin des Verts, la politique d'exportation d'armement de l'Allemagne est totalement irresponsable. Mais cela ne rend pas pour autant cette intervention particulière erronée. Die Linke argumente de cette façon : parce que tout n'est pas parfait dans ce pays, je ne ferais pas le moindre pas dans la bonne direction. Die Linke ne pourra jamais influer sur la politique de cette manière. Une polémique qui renvoie à l'éventualité future d' une alternative de gauche, SPD, Verts, die Linke, face à la grande coalition, SPD-CDU. Le vote de die Linke au Bundestag en fermerait la porte, selon les critiques.