Après la vignette pour les étrangers qui empruntent les routes allemands, prônée par la démocratie-chrétienne bavaroise, c'est l'impôt annuel d'une centaine d'euros pour les Allemands cette fois, roposé par Torsten Albig ministre président social-démocrate du Land de Schleswig-Holstein, qui inquiète les automobilistes. Le propos est en fait le même, financer le déficit d'investissements structurels qui se traduit par la dégradation du réseau routier (ponts, routes...). « Et puis quoi encore, pourquoi payons nous déjà une taxe automobile annuelle (KFZ Steuer)...s'insurge un usager »! Les automobilistes allemands doivent en effet « payer leur vignette » chaque année -en sus des taxes sur l'essence, et autres.

"Mais ce serait une bonne chose réplique un lecteur du Nordbayerischer Kurier, et ce serait bien également de faire payer les étrangers, comme c'est déjà le cas dans plusieurs pays voisins. Pourquoi est-ce que ce seraient les poids lourds seuls qui devraient contribuer à l'entretien du réseau routier ?"