"Les Anglais doivent le savoir, nous tenons profondément à ce qu'ils restent membre de l'UE". La lettre ouverte publiée dans le journal "The Times" est inhabituelle, souligne le "Frankfurter Allgemeine Zeitung". Jusqu'ici les reponsables politiques et les représentants d'organisations patronales et syndicales s'abstenaient d'intevenir dan le débat Brexit ou non. Cette fois les responsables du parti démocrate-chrétien (CDU), du parti social-démocrate (SPD) et des Verts, les associations patronales, DIHK, BDI, BDA, les dirigeants d'Airbus, de Daimler et le président de la confédération syndicale, DGB, s'adressent directement aux Britanniques pour leur demander de ne pas quitter l'UE et de remettre donc en cause les résultats du référendum sur le Brexit.

blogbritainfaz.png
Frankfurter Allgemeine. 18 janv. 2019

Seuls les partis, die Linke (la gauche) et les libéraux du FDP se sont abstenus de parapher ce message. Les initiateurs de cet appel sont les responsables de la commission des affaires étrangères du Bundestag, Norbert Rötgen, CDU, et  Franziska Brantner des Grünen. Christian Lintner, chef du FDP n'a pas participé à cette démarche hors du commun. Elle s'explique d'ailleurs par l'inquiétude croissante que suscite un départ britannique sans accord, à la suite des démélés de Theresa May avec le parlement.